1 septembre 2016
La clinique vétérinaire Douville en mode expansion
Par: Jean-luc Lorry
Sur la photo dans l’ordre habituel, Annie Hurteau, chargée de projet chez Construction Gératek; Annick Demers, directrice de compte chez Desjardins Entreprises-Vallée du Richelieu-Yamaska; Patrick Beaudoin, vétérinaire; Any Morissette, vétérinaire; Justin Viens, architecte et Paul Théroux, ingénieur au groupe CME. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo dans l’ordre habituel, Annie Hurteau, chargée de projet chez Construction Gératek; Annick Demers, directrice de compte chez Desjardins Entreprises-Vallée du Richelieu-Yamaska; Patrick Beaudoin, vétérinaire; Any Morissette, vétérinaire; Justin Viens, architecte et Paul Théroux, ingénieur au groupe CME. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La clinique vétérinaire Douville tournera une nouvelle page de son histoire à l’occasion de son 40e anniversaire en emménageant au début de l’année 2017 dans une nouvelle bâtisse construite au sein du projet domiciliaire le Quartier des pins à Saint-Hyacinthe.

Située depuis 1977 sur la rue Chevigny, cette clinique spécialisée en santé animale aura pignon sur rue sur le boulevard Laurier Ouest.

« Nos nouveaux locaux seront beaucoup plus fonctionnels et seront davantage axés sur le bien-être animal et la réduction du stress », a indiqué en entrevue au COURRIER, la vétérinaire Any Morissette, lors de la traditionnelle pelletée de terre.

Celle-ci est copropriétaire de cette clinique depuis 2008 avec son conjoint le Dr Patrick Beaudoin.

En construction, le futur bâtiment disposera d’une superficie de 5 150 pieds carrés comparativement à 1 500 pieds carrés actuellement.

La future clinique comportera six salles de consultation. Il y aura une chatterie, deux chenils, l’un pour les petits chiens et l’autre pour les grands canins. Un salon sera mis à la disposition des personnes qui apportent un animal à euthanasier.

Pour éviter que se retrouvent dans le même espace chien et chat, deux salles d’attente seront aménagées.

« Cela fait trois ans que nous travaillons sur notre projet d’expansion. Notre but est de reproduire la nature dans une ambiance calme », mentionne Mme Morissette.

Les plans de la future clinique ont été réalisés par l’architecte maskoutain Justin Viens. Quant à l’entrepreneur général, les propriétaires ont fait affaire avec la firme Construction Gératek qui a des bureaux à Sherbrooke et Granby.

« Nous avons choisi cette entreprise en raison de son expertise dans la construction de clinique vétérinaire », souligne Any Morisette.

image