3 janvier 2019
Forum
La démocratie déséquilibrée
Par: Le Courrier

La démocratie, comme l’éthique, ce n’est pas un corps de règles à respecter. C’est d’abord un esprit à cultiver. Autrement, on assiste à des « astuces » qui respectent la lettre, mais qui ne correspondent pas à l’esprit. On ne devrait pas faire indirectement ce qui ne peut être fait directement.

Le lundi 17 décembre, j’ai assisté à une réunion du conseil municipal qu’on disait réunion de consultation. On devait discuter des changements de règlement de zonage qui créait la zone centre-ville riveraine à partir de la zone centre-ville. Il y avait longtemps que je n’avais assisté à une réunion du conseil et il fallait que je sois bien en colère pour sortir de mon petit confort nocturne. D’autant plus que, comme le disait l’ex-ministre Moreau, je considère qu’il est temps de laisser la place à des plus jeunes, en général.

Mais, il me semblait que le projet Réseau Sélection abandonné plus tôt, sous la pression populaire qui ne voulait pas d’édifice en hauteur, en bordure de la rivière, qui viendrait cacher la vue, aurait dû rester enterré. Il n’y avait pas d’acceptabilité sociale à ce projet, il n’y en a pas plus même si on limite la hauteur à huit étages plutôt qu’à 14.

J’ai bien entendu un fonctionnaire nous dire que ce n’était pas le rôle de la Ville d’acheter des terrains pour les revendre à un promoteur, que le nouveau règlement ne le permettrait pas. Qu’en est-il des terrains qui appartiennent déjà à la ville dans cette zone? Astuce? Si oui, pas d’acceptabilité sociale non plus, vu qu’il semble qu’on aurait acquis des terrains avec des fonds publics pour qu’ils soient appropriés par le privé à des fins de profit. Le seul cours que j’aie échoué est le cours de marketing, mais je peux vous confirmer que les loyers ou condos en bordure de cours d’eau valent plus cher que ceux qui seraient dans le parc industriel, toutes choses égales par ailleurs.

Quant à la promenade Gérard-Côté, dont j’ai entendu dire combien ça va être merveilleux, j’ai aussi beaucoup entendu dire par des citoyens du centre-ville qu’ils n’en avaient pas demandé autant. On ne peut pas être contre la beauté ni la vertu ni la tarte aux pommes. Toutefois, je ne peux m’empêcher de penser que les premiers à en bénéficier seront les habitants des tours dont les propriétaires n’auront que très peu à débourser, à même leurs taxes, pour avoir un aménagement paysager de très grande qualité.

J’ai quitté vers 20 h, au moment où on amorçait la partie consultation. C’était juste après un long discours du maire, dont plusieurs parties auraient mérité une discussion. Comme nous n’avions pas le texte en main, c’était difficile.

J’ai par la suite appris que le changement de zonage a été adopté séance tenante, mais que les règlements seront présentés et adoptés plus tard. Astuce? Un changement de zonage peut sembler acceptable, mais les règlements applicables peuvent changer totalement le discours.

Pour revenir à la démocratie, on la définit comme le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. J’ai senti qu’il manquait au moins une patte sinon deux à ce tabouret à trois pattes. J’ai senti que la démocratie avait beaucoup de difficulté à trouver son équilibre. Et je ne suis pas de meilleure humeur que quand je me suis rendu à la réunion du conseil municipal.

Denis Poitras, Saint-Hyacinthe

image