25 décembre 2014
Bilan de fin de session
La députée Soucy sur tous les fronts
Par: Jean-Luc Lorry
La députée caquiste Chantal Soucy.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La députée caquiste Chantal Soucy. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Dès son élection début avril, la députée caquiste de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, n’a pas hésité à aller cogner aux portes de plusieurs ministres du gouvernement Couillard pour faire avancer des dossiers locaux touchant les secteurs de la santé, de l’éducation, des transports et du développement économique.

Même si plusieurs dossiers sont encore en cours à Québec, Mme Soucy tire un bilan positif de ses premiers pas en politique.

Ces derniers mois, la députée caquiste interpelle régulièrement le ministre de la Santé, Gaétan Barette, pour qu’il autorise le financement de l’agrandissement de l’urgence de l’hôpital Honoré-Mercier. Un dossier en suspens depuis plusieurs années.

« J’ai remis en main propre le dossier au ministre de la Santé en compagnie du docteur Robert Patenaude. La suite des choses dépendra des budgets disponibles. J’ai bon espoir que l’on en arrive à une décision favorable fin janvier », indique avec optimisme Chantal Soucy.

Toujours au chapitre de la santé, Mme Soucy talonne également le ministre Barrette afin que Saint-Hyacinthe soit désignée comme l’un des trois Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) pour couvrir l’ensemble de la Montérégie (voir autre texte).

Dans le dossier du tunnel Casavant, Chantal Soucy croise les doigts pour que la demande d’un financement tripartite (municipal-provincial-fédéral) soit acceptée par Québec pour ainsi donner le feu vert au CN.

Tourisme d’affaires

Depuis la fermeture de l’Hôtel des Seigneurs en décembre 2013, aucun projet de relance du tourisme d’affaires n’a été annoncé à ce jour.

L’absence d’un centre de congrès et d’un nouvel établissement hôtelier a porté ces derniers mois un dur coup au secteur de la restauration.

« Il y a des subventions possibles au ministère du Tourisme pour un projet de centre de congrès. Mais nous n’irons pas cogner à la porte de ce ministère sans avoir entre les mains un projet concret à présenter », mentionne Chantal Soucy qui est porte-parole de la CAQ en matière de tourisme.

« Il faudrait que Saint-Hyacinthe se dote d’un centre de congrès compétitif qui ne sera pas en concurrence directe avec le centre de foires de Drummondville », poursuit-elle.

Parmi les dossiers réglés en 2014, Chantal Soucy dit être intervenue auprès du ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, pour l’obtention des programmes de gestion d’un établissement de restauration et de gestion hôtelière qui se donneront au Cégep de Saint-Hyacinthe en 2015.

La députée considère également que sa formation politique s’est imposée à l’Assemblée nationale et joue pleinement son rôle d’opposition même si le gouvernement libéral a les coudées franches puisqu’il est majoritaire.

Elle estime que les Libéraux improvisent dans leurs décisions depuis qu’ils sont au pouvoir. « Cette improvisation a des conséquences pour les familles et la classe moyenne de la circonscription de Saint-Hyacinthe, qui devront payer plus de taxes et plus cher pour les mêmes services », déplore Mme Soucy.

Depuis qu’elle remplace le député péquiste Émilien Pelletier dans le comté, Chantal Soucy calcule qu’une soixantaine de dossiers de citoyens ont été traités par le bureau de circonscription. En général, les préoccupations des citoyens touchent l’aide sociale, Revenu Québec et Hydro-Québec.

image