20 décembre 2018
La Médiathèque maskoutaine perd son DG
Par: Maxime Prévost Durand

Yves Tanguay a démissionné de son poste de DG de la Médiathèque maskoutaine pour relever de nouveaux défis professionnels. Photo Robert Gosselin | Le Courrier

Depuis le 3 décembre, la Médiathèque maskoutaine n’a plus de directeur général. Yves Tanguay, qui était à l’emploi de l’organisation depuis 2002, a démissionné de ses fonctions pour « aller vers de nouvelles aventures professionnelles ».

Ce changement survient alors que la Médiathèque se penche sur un projet d’envergure, soit celui de la nouvelle bibliothèque qui doit voir le jour en 2020, au coin de l’avenue Bourdages Nord et de la rue Girouard Ouest, afin de remplacer la Bibliothèque T.-A.-St-Germain.

Joint par LE COURRIER, Yves Tanguay a indiqué qu’il a pris cette décision dans le but de « mettre à profit [sa] maîtrise en administration publique, qu’[il a] terminée récemment ». Il s’est toutefois gardé de donner plus de détails sur sa nouvelle carrière pour l’instant.

À la Médiathèque, la nouvelle a été reçue comme une surprise par la présidente du conseil d’administration, Caroline Robert. « On ne s’en doutait pas du tout », a-t-elle confié au COURRIER. La démission a été annoncée aux membres du CA lors de l’assemblée du 5 décembre.

« Un processus pour remplacer M. Tanguay va être lancé très prochainement », a assuré Mme Robert. Entre temps, certains dossiers ont été distribués à des membres du CA pour assurer le bon roulement de la Médiathèque. « La priorité en ce moment est de répondre aux besoins de la clientèle de la Médiathèque et il y a une belle équipe en place pour y arriver. »

Pour Yves Tanguay, le fait de quitter la Médiathèque n’a pas été un choix facile, surtout avec le projet de la nouvelle bibliothèque qui a été enclenché dans les derniers mois. Celle-ci sera aménagée dans les locaux jusqu’ici occupés par la Fédération des Caisses Desjardins, lesquels ont été acquis par la Ville de Saint-Hyacinthe au coût de 9,7 millions de dollars en 2017.

« Effectivement, partir avant de réaliser la nouvelle bibliothèque a été difficile, a commenté M. Tanguay. J’ai réalisé le programme fonctionnel et technique [du projet]. La table est mise et le projet se réalisera d’ici deux ans. »

Son départ n’aura par ailleurs aucune incidence sur la suite du projet, a indiqué la présidente de la Médiathèque maskoutaine, qui est déjà impliquée dans le processus. « Le projet est bien entamé. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir concernant la nouvelle bibliothèque. »

image