7 septembre 2017
Projet d’agrandissement du presbytère rejeté à Sainte-Hélène
La municipalité se tournevers le centre communautaire pour environ 280 000 $
Par: Alain Bérubé
En mai, la municipalité de Sainte-Hélène-de-Bagot avait présenté son projet révisé d’agrandissement du presbytère, écarté toutefois à la suite de la tenue de registre qui a récolté suffisamment de signatures pour demander un référendum.

En mai, la municipalité de Sainte-Hélène-de-Bagot avait présenté son projet révisé d’agrandissement du presbytère, écarté toutefois à la suite de la tenue de registre qui a récolté suffisamment de signatures pour demander un référendum.

Après avoir vu son projet d’agrandissement du presbytère refusé deux fois par les citoyens, la municipalité de Sainte-Hélène-de-Bagot a opté pour un « plan B ». Ses bureaux municipaux seront prochainement déménagés au second étage du centre communautaire, permettant ainsi des économies substantielles.

La municipalité espérait que son projet révisé à la baisse, avec un coût total estimé à 671 000 $, reçoive un bel accueil au sein de la population. Un règlement d’emprunt de 457 000 $, sur une durée de 25 ans à 3 % d’intérêt, aurait ainsi financé la majorité du projet. Cependant, 171 signatures ont été recueillies lors de la tenue de registre du 21 juin, alors qu’il en fallait 150 pour demander un référendum.
« Le message est clair, nos citoyens ne veulent pas d’un tel projet. Je suis évidemment déçu, d’autant plus que nous avions tenu deux assemblées d’information pour bien expliquer le projet. Une hausse annuelle d’environ 17 $ sur le compte de taxes me paraissait bien raisonnable », mentionne le maire Yves Petit sur un ton résigné.
M. Petit souligne que le réaménagement du Chalet de loisirs permet de libérer deux salles au centre communautaire, ce qui suffira à relocaliser les employés municipaux.
« Avec en plus l’ascenseur déjà en place, ce sera déjà une grande amélioration par rapport à nos bureaux actuels, situés dans la caserne de pompiers. Nos assemblées municipales seront dorénavant tenues au centre communautaire. L’investissement total sera de 280 000 $, cette somme étant puisée à même nos surplus », indique-t-il.
Le maire Petit ajoute que les réflexions se poursuivent quant à la réfection de la bibliothèque.
« Elle ne répond pas aux normes actuelles. Son déménagement au rez-de-chaussée du presbytère semble être une bonne solution », dit-il.

image