14 mars 2019
Avec leur spectacle Du rire aux armes
« L’anarchisme conservateur » de Christian Vanasse et Fred Dubé
Par: Maxime Prévost Durand

Quand on réunit les humoristes Christian Vanasse et Fred Dubé sur une même scène, il faut s’attendre à un spectacle coup-de-poing. Avec leur humour politique sans détour et parfois abrasif, les deux sautent dans l’arène les gants aux poings, prêts à passer Du rire aux armes, comme le suggère le titre du spectacle qu’ils présenteront le samedi 16 mars au Zaricot.

« On est comme deux poings d’un même boxeur, mais qui ne fessent pas de la même façon, image le Maskoutain Christian Vanasse, en entrevue avec LE COURRIER. On se complète bien. On parle des mêmes sujets, mais pas de la même façon. »

Fred Dubé est réputé pour son côté anarchique assumé, tandis que Vanasse se décrit davantage comme étant conservateur dans son approche. « Mais nos deux univers se rencontrent bien, affirme celui qui est membre des Zapartistes. Ça donne une salle d’anarchistes conservateurs! »

Le chemin des deux humoristes s’était croisé une première fois à l’École nationale de l’humour, où l’un était le professeur et l’autre étudiant, puis ils ont toujours gardé contact. C’est en se croisant de nouveau à des spectacles-bénéfices que l’idée de créer un spectacle ensemble a germé.

Sans pour autant faire un duo, chacun présente une série de numéros dans la formule adoptée pour Du rire aux armes. Mais leurs univers s’entrecroisent inévitablement. « On parle de nous, de notre génération. On est dans une époque magnifique, The Age of Stupid », s’exclame Christian Vanasse.

Dans leur discours, il est autant question de l’environnement et du Pacte pour la transition, que d’appropriations culturelles ou encore de sexisme. Et la « Caquosphère » dans laquelle est plongé le Québec depuis les dernières élections y passe aussi.

Plutôt que de s’enliser dans le négativisme, Christian Vanasse assure que « le message est positif et pousse à passer à l’action plutôt qu’à baisser les bras ».

« On s’amuse beaucoup. C’est un spectacle qui évolue en fonction de l’actualité bien sûr », indique l’auteur de la Carte blanche, toutes les deux semaines, dans LE COURRIER.

Il s’agira d’un retour somme toute rapide sur les planches du Zaricot pour Christian Vanasse. Il avait proposé l’été dernier son tout premier spectacle solo, V pour Vanasse, en plus d’y revenir à l’automne avec les Zapartistes dans le cadre de leur « tournée électorale ».

« Le Zaricot, c’est comme le Lion d’or de la Rive-Sud. Il y a déjà une âme quand on y entre. Ce n’est jamais plate comme soirée, le public est toujours allumé », lance-t-il.

La représentation maskoutaine du spectacle Du rire aux armes avec Fred Dubé fait partie de la tournée qu’ils ont lancée dans les dernières semaines et qui les a conduits déjà jusqu’en Abitibi. Cette série de spectacles se poursuivra au Saguenay et dans la région de Québec après leur passage à Saint-Hyacinthe.

image