10 janvier 2019
Vélo de route et cyclocross
L’année de Louis-Charles Brouillard
Par: Maxime Prévost Durand

Louis-Charles Brouillard avait un objectif en tête cette saison : remporter le maillot rose de la série Challenge Lacasse. On le voit ici célébrer sa victoire lors de la dernière course. Photo gracieuseté

Avant même que sa saison de vélo commence, Louis-Charles Brouillard n’avait qu’un objectif en tête en 2018 : remporter le maillot rose du meilleur coureur dans sa catégorie dans le cadre de la série Challenge Lacasse. Quelques mois plus tard, il affiche fièrement ce maillot dans sa chambre, entre les dizaines de médailles remportées cette saison tant sur la route qu’en cyclocross.

Après avoir remporté le maillot blanc du meilleur jeune coureur l’année précédente, le cycliste de 10 ans, de La Présentation, s’est imposé comme une force redoutable durant l’été dans la classe atome en vélo de route. Au total, Louis-Charles est monté sur le podium une vingtaine de fois, que ce soit lors de courses régionales, d’épreuves de la Coupe Québec et de la série Challenge Lacasse ou encore du championnat québécois.

Il a obtenu son meilleur résultat à la Coupe Québec lors de la dernière épreuve, à Val-d’Or, où il a raflé la 1re place à l’épreuve de course sur route. Il avait également mis la main sur l’argent à deux reprises, à Laval et à Boucherville, plus tôt dans la saison, en plus de deux 2es places et une 3e place au critérium.

Dans le cadre de la série Challenge Lacasse, consistant surtout en des épreuves de critérium – celles qu’il préfère -, il a raflé quatre fois la 1re place, dont lors de la grande finale, disputée à Contrecœur, et ce, même s’il était déjà assuré de repartir avec le maillot rose remis au meneur du classement.

Quelques semaines plus tard, Louis-Charles remportait deux fois le bronze lors du championnat québécois, soit en course sur route et aux jeux d’habileté.

Il faut dire que le jeune athlète y met tout son cœur en s’entraînant très sérieusement. Le garçon, dont l’énergie ne manque pas, se dédie entièrement à son sport, aidé par ses parents Hugo Brouillard et Marie-Ève Blanchette, ainsi que sa sœur Rose, qui compétitionne également à certaines épreuves en vélo de route et en cyclocross. En plus du vélo, Louis-Charles a fait de la natation l’hiver dernier et s’est joint à l’équipe de basketball de son école primaire cet automne.

D’autres podiums en cyclocross

Après les succès sur route, Louis-Charles Brouillard a continué sur sa lancée en cyclocross, où il évoluait dans la classe pee-wee pour une première saison.

Le cycliste a donné le ton lors des Mardis cyclocross Groupe Benoît Bienvenue, une série de courses régionales lancée cet été à l’ancien Golf La Providence, où il a raflé la 1re place dans sa catégorie à chacune de ses deux présences.

Il a ensuite participé aux neuf courses de la série Maglia Rosa, un fait d’armes qu’un seul autre cycliste a accompli chez les pee-wee cet automne. Il est monté à cinq reprises sur le podium, soit trois fois en 2e place, dont à Laval en fin de saison malgré l’imposante bordée de neige qui avait enseveli le parcours, et deux fois en 3e place. Cela lui a d’ailleurs permis de terminer au 3e rang du classement cumulatif de la série.

Louis-Charles a ajouté une autre médaille au championnat québécois en remportant le bronze à Drummondville, même s’il était en compétition contre des cyclistes plus vieux que lui en vertu de son statut de recrue dans sa catégorie.

Avec autant de succès, le jeune cycliste espère répéter ses exploits en vélo sur route dans une nouvelle catégorie en 2019, alors que son âge lui fera faire le saut chez les pee-wee. Comme il l’avait fait lorsqu’il était passé atome, il tentera de se démarquer afin d’aller chercher de nouveau le maillot blanc du meilleur jeune coureur. Du côté du cyclocross, il sera alors à sa deuxième année pee-wee, ce qui laisse entrevoir de belles choses considérant les résultats qu’il a obtenus cet automne.

image