21 septembre 2017
Lauréats : une attaque au sol redoutable
Par: Maxime Prévost Durand
Jacob Gagné, demi-offensif des Lauréats. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Jacob Gagné, demi-offensif des Lauréats. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Mené par le vétéran Jacob Gagné, le jeu au sol des Lauréats est redoutable depuis le début de la saison. Après seulement deux rencontres, l’unité offensive totalisait déjà plus de 530 verges au sol. Lors du match suivant, l’équipe a ajouté plus de 443 verges en gains par la course, lui permettant de s’approcher du plateau des 1000 verges.

À lui seul, le numéro 25, qui en est à sa 3e saison avec l’équipe, a cumulé plus de la moitié de ces gains au sol et a inscrit quatre des treize touchés de l’équipe. Bien que ses statistiques individuelles parlent d’elles-mêmes, le Maskoutain refuse de s’attribuer tout le mérite.

« Toute l’équipe connait un bon début de saison. On est 12 joueurs sur le terrain et ça paraît quand tout le monde travaille dans le même sens. On a une grosse ligne offensive. C’est dur de ne pas avoir de succès avec cette ligne-là. Quand elle te donne cinq verges gratuites avant que tu aies à prendre des décisions, ça rend les choses plus faciles », a-t-il soutenu dans une rencontre avec LE COURRIER.

Depuis son arrivée avec la formation du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2015, l’ancien du Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a toujours joué un rôle important au sein de l’unité offensive, même si les saisons n’ont pas été toutes aussi glorieuses que la dernière, où les Lauréats ont atteint la demi-finale provinciale.

« Au début je n’étais pas sûr de mon choix, avoue-t-il. Je ne voulais pas nécessairement me joindre à nouveau à un programme qui commençait. Je l’avais vécu à la polyvalente et les premières années avaient été difficiles. Mais j’avais envie de rester avec mes amis et ma famille et c’était une façon d’avoir beaucoup de temps de jeu dès ma première année. Ça m’a permis d’acquérir de l’expérience rapidement au niveau collégial. »

Pour sa dernière saison avec les Lauréats, Gagné peut compter sur de nouveaux alliés au poste de demi-offensif alors qu’une relève semble s’installer à cette position. « Olivier Morency et Yoan Lachance connaissent de bonnes courses aussi depuis le début de la saison. En étant trois demi-offensifs, ça amène plus de profondeur, ça fait du bien. Je ne suis pas inquiet pour la relève », souligne le vétéran.

Morency a d’ailleurs connu un fort match lors de la dernière sortie des Lauréats, face aux Électriks du Collège Shawinigan le 8 septembre, en cumulant 135 verges et deux touchés.

Le Bol d’Or et rien d’autre

Lorsqu’on lui parle de la défaite subie en demi-finale provinciale de la division 3 l’an dernier, Jacob Gagné est catégorique. « C’est une erreur qu’on va s’assurer de ne pas refaire. »

Avec le recul, il affirme malgré tout en avoir retiré une motivation supplémentaire afin d’atteindre l’objectif ultime : remporter le Bol d’Or. « On s’est fait revirer de bord l’an dernier et ça a été une bonne leçon. On a vraiment travaillé fort durant la saison morte et au final ça a juste été bénéfique. On vise haut, on vise le Bol d’Or et comme tout le monde y croit, ça a un impact sur les succès de l’équipe. »

Les Lauréats n’ont toujours pas subi la défaite en trois sorties depuis le début de la saison. Ils ont battu jusqu’ici les Électricks du Collège Shawinigan, les Cavaliers du College Champlain St-Lambert et les Cheminots du Cégep de Saint-Jérôme. Ils ont profité d’une pause au calendrier la fin de semaine dernière et reprendront l’action samedi soir à Victoriaville face aux Vulkins.

image