16 février 2012
Prochaines élections au Québec
Le député Pelletier est d’attaque
Par: Le Courrier
Prêt pour des élections, Émilien Pelletier entend demeurer le député de la circonscription de Saint-Hyacinthe.

Prêt pour des élections, Émilien Pelletier entend demeurer le député de la circonscription de Saint-Hyacinthe.

Quel que soit le moment où le premier ministre du Québec, Jean Charest, déclenchera des élections générales, le député de Saint-Hyacinthe à l’Assemblée nationale, Émilien Pelletier, est prêt à sauter dans l’arène pour défendre son siège et décrocher un second mandat.

« J’ai toujours le désir de m’engager en politique et faire avancer le Québec vers sa pleine souveraineté, et ce, avec le Parti québécois! », a-t-il déclaré lundi en annonçant à la presse qu’il sera candidat dans Saint-Hyacinthe lors du prochain rendez-vous avec l’électorat.

Maintenant que la paix est de retour au sein du Parti québécois, Émilien Pelletier est convaincu que la cheffe Pauline Marois saura comment mener ses troupes à la victoire. « Le dernier Conseil national a fait du bien à tout le monde. Le caucus et les militants en sont sortis ragaillardis. On est parti pour gagner, et il faut garder une attitude de gagnants », affirme-t-il.Se disant en excellente forme et toujours aussi déterminé à faire progresser les dossiers locaux, qu’il s’agisse du train de banlieue ou de la biométhanisation, il veut aussi continuer de prêcher pour la souveraineté. « J’ai toujours la conviction profonde que le Québec peut s’émanciper en devenant souverain. On s’est longtemps attardé au « comment », à nous maintenant d’expliquer le « pourquoi ». Mais quand nos valeurs sont constamment bafouées par le gouvernement fédéral, c’est assez facile de convaincre la population qu’il faut faire la souveraineté », soutient-il.Porte-parole de l’Opposition officielle pour les personnes handicapées, M. Pelletier a souligné par exemple que depuis 2008, le Québec n’a touché que 3 % du Fonds fédéral pour l’accessibilité et que des 67 millions $ distribués, 85 % l’avaient été dans des circonscriptions conservatrices. Il a aussi rappelé que le gouvernement Harper avait l’intention de subventionner le projet hydroélectrique de Churchill Falls, à Terre-Neuve, alors qu’Hydro-Québec n’a jamais eu droit à l’aide du fédéral pour ses projets. « C’est carrément inacceptable », s’insurge le député Pelletier.Sa candidature dans Saint-Hyacinthe deviendra officielle dans quelques jours, si personne ne se manifeste pour forcer la tenue d’une assemblée d’investiture. Tous les membres du parti dans la circonscription ont reçu une lettre les informant qu’ils avaient dix jours pour poser leur candidature, avec 25 signatures de membres en règle à l’appui.Mais pour le moment, M. Pelletier est seul en lice et il entend bien reconquérir un comté qui a pris du poids depuis le scrutin du 8 décembre 2008. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle carte électorale le 1er février, la circonscription de Saint-Hyacinthe est passée de 50 347 à 56 120 électeurs puisque les municipalités de Saint-Pie et de La Présentation en font désormais partie.

image