14 septembre 2017
Football scolaire
Le Drakkar cadet se joint au RSEQ des Cantons-de-l’Est
Par: Maxime Prévost Durand
Le Drakkar cadet est la seule équipe de football de la région à ne pas évoluer au sein du RSEQ Montérégie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Drakkar cadet est la seule équipe de football de la région à ne pas évoluer au sein du RSEQ Montérégie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Avec un bassin de joueurs limité en vue de la saison de football scolaire, l’équipe cadette du Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a rejoint cet automne la ligue de football à huit du RSEQ des Cantons-de-l’Est plutôt que de poursuivre ses activités en division 2b du RSEQ Montérégie.

L’organisation du Drakkar a pris cette décision au printemps, notamment pour des raisons de sécurité pour ses joueurs. Voyant qu’une baisse du nombre de joueurs était à prévoir au sein de son équipe cadette, le programme de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a formulé une demande au RSEQ Montérégie afin de se retrouver en division 3, un niveau un peu moins relevé, plutôt qu’en division 2b. Cette demande a toutefois été refusée.

C’est à ce moment que le Drakkar a considéré de faire le saut en Estrie, une option qui a finalement été privilégiée. « Ce qu’on veut avant tout, c’est donner la meilleure expérience de football aux jeunes et s’assurer que ce soit fait de façon sécuritaire », soutient le nouveau coordonnateur du programme de football, Sébastien Blanchette, enthousiaste quant à cette nouvelle expérience que vivront les joueurs.

À une semaine du début de la saison, le Drakkar cadet comptait un peu moins d’une vingtaine de joueurs dans sa formation, un nombre qui n’aurait assurément pas été réaliste s’il avait évolué dans le RSEQ Montérégie, où le jeu se déroule à 12 contre 12.

Ce passage dans une ligue de football à huit s’inscrit dans une phase de reconstruction au sein du programme du Drakkar. « Le but est de repartir la machine. Pendant un certain temps, il n’y a pas eu d’équipe benjamine en raison du manque d’entraîneurs, alors les joueurs de secondaire 1 et 2 étaient avec les cadets. C’est ce qui a créé un petit creux de vague. On compte toutefois 30 joueurs inscrits en benjamin et on s’attend à ce que le nombre augmente », indique M. Blanchette, qui a succédé cet été au fondateur du programme de football de la PHD, Yan Genest, parti rejoindre le personnel d’entraîneurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

La formation maskoutaine sera la seule parmi les six équipes des programmes de football scolaire de Saint-Hyacinthe à ne pas évoluer au sein du regroupement de la Montérégie. Le Drakkar cadet affrontera cette saison des équipes de Drummondville (Collège Saint-Bernard), Lac-Mégantic (Polyvalente Montignac) et Saint-Martin, en Beauce (Polyvalente Bélanger). 

image