8 novembre 2018
Football scolaire
Le Drakkar et les Patriotes en finale chez les cadets
Par: Maxime Prévost Durand
Malgré les conditions difficiles, les Patriotes ont livré une solide performance face aux Oursons, samedi, pour obtenir leur billet pour la finale D3 chez les cadets.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Malgré les conditions difficiles, les Patriotes ont livré une solide performance face aux Oursons, samedi, pour obtenir leur billet pour la finale D3 chez les cadets. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Édouard Proulx a marqué deux touchés dans la victoire du Drakkar, dimanche. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Édouard Proulx a marqué deux touchés dans la victoire du Drakkar, dimanche. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Deux équipes de Saint-Hyacinthe pourraient bien repartir avec les honneurs chez les cadets dans la ligue de football scolaire du RSEQ Montérégie. Le Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme s’est qualifié dimanche afin de prendre part à la finale régionale de la division 2b, puis les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph ont fait de même en division 3.

Dans leur demi-finale respective, le Drakkar a battu les Sphinx de l’École secondaire Jacques-Rousseau, de Longueuil, au compte de 20 à 12, tandis que les Patriotes ont eu le dessus 21 à 12 sur les Oursons de la Polyvalente Marcel-Landry, de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le défi s’annonce toutefois immense pour le Drakkar en finale D2b, alors qu’il devra affronter la puissante machine des Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne, dimanche, à Sainte-Catherine. Cette équipe est invaincue cette saison et n’a concédé que 16 points en neuf rencontres. « C’est un gros gros défi, mais on va faire de notre mieux », a soutenu l’entraîneur-chef Yvon Messier après la demi-finale, bien conscient de l’adversaire qui attend son équipe.

Le fait d’accéder à la finale représente toutefois une énorme victoire pour l’organisation. « L’an dernier, l’équipe jouait dans une ligue à 8 parce qu’elle n’avait pas assez de joueurs, a rappelé M. Messier. Personne ne pensait qu’on se rendrait là quand on a commencé l’année. »

Le Drakkar a démontré de belles choses face aux Sphinx, revenant de l’arrière après une première demie plus difficile pour prendre son envol offensivement. En retard 6 à 0 à la mi-temps, la PHD a pu compter sur le porteur de ballon Jonathan Celan pour riposter grâce à une course de plus de 40 verges jusqu’à la zone des buts. Quelques minutes plus tard, une passe du quart-arrière Hubert Fecteau captée par Édouard Proulx a mené au second touché des Maskoutains, un jeu de plus de 50 verges qui mettait le Drakkar aux commandes 13 à 6 avant la fin du 3e quart.

Les Sphinx ont réduit l’écart à un seul point au début du 4e quart, mais le Drakkar ne s’en est pas laissé imposer. À la suite d’une interception réalisée en milieu de terrain avec un peu moins de sept minutes à faire au match, la formation maskoutaine a fait s’écouler les secondes au cadran tout en continuant de progresser sur le terrain. Cette poussée offensive a mené au second touché d’Édouard Proulx, confirmant du même coup la victoire du Drakkar.

Les Patriotes bravent la pluie, le froid et… la boue!

Si le soleil était au rendez-vous pour le match du Drakkar, les conditions étaient toutes autres pour celui des Patriotes, samedi, alors que la pluie et le froid se sont invités à la rencontre. La surface de jeu de l’ÉSSJ s’est d’ailleurs transformée en véritable terrain de boue avec ces conditions. Cela n’a pas empêché la formation maskoutaine de battre les Oursons pour une deuxième semaine consécutive, après leur victoire de 20 à 14 au dernier match de la saison régulière.

Les Patriotes ont lancé la partie en lion avec deux gros jeux offensifs, une passe de 30 verges suivie plus tard d’une course de 25 verges, pour prendre les devants 7 à 0 dès les premières minutes de jeu. Plusieurs longs jeux de la sorte ont d’ailleurs été réalisés tout au long du match par l’attaque.

Le reste de la 1re demie a été l’affaire de la défensive maskoutaine, qui a notamment freiné les Oursons à la porte des buts en fin de 2e quart.

Les Patriotes ont ajouté deux autres touchés au 3e quart, dont un sur une course de 80 verges du quart-arrière Clément Larouche, pour faire 21 à 0. Les Oursons ont inscrit leurs premiers points en fin de rencontre, mais n’ont pas été en mesure de compléter la remontée.

En finale D3, les Patriotes ont rendez-vous avec les Incroyables de l’école J.-H.-Leclerc, à Granby, samedi après-midi. Dans leur seul duel de la saison, les Incroyables avaient blanchi l’ÉSSJ 41 à 0.

Les benjamins amorceront leurs séries

De leur côté, les équipes benjamines des Patriotes et du Drakkar ont disputé leur dernier match de la saison régulière. Ils amorceront leurs séries éliminatoires au cours de la fin de semaine en prenant part aux demi-finales de la division 3.

Grâce à sa fiche de 2 victoires, 3 défaites et 3 matchs nuls, le Drakkar a terminé la saison au 5e rang, tout juste un point devant les Patriotes, qui pointent en 6e place avec leurs 3 victoires et 5 revers. Pour les séries, les quatre meilleures équipes benjamines passent en demi-finale de la division 2, tandis que les positions 5 à 8 s’affrontent en division 3.

Les Patriotes ont ainsi rendez-vous avec les Incroyables de l’école J.-H-Leclerc, samedi, à 10 h, dans un match disputé à l’École secondaire Saint-Joseph. Le Drakkar sera quant à lui en action sur le terrain du Cégep de Saint-Hyacinthe le lendemain matin face aux Oursons de la Polyvalente Marcel-Landry.

image