26 octobre 2017
Football juvénile D2
Le Drakkar obtient vengeance et passe en finale
Par: Maxime Prévost Durand
Le Drakkar a inscrit quatre touchés, dont un sur un retour de botté de reprise, pour l’emporter face aux Patriotes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Drakkar a inscrit quatre touchés, dont un sur un retour de botté de reprise, pour l’emporter face aux Patriotes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme a obtenu son billet pour la finale régionale de football juvénile D2 du RSEQ Montérégie vendredi grâce à une victoire de 31 à 21 face à ses rivaux maskoutains, les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph, dans un match disputé au Cégep de Saint-Hyacinthe. Il vengeait ainsi la défaite qu’il avait subie plus tôt cette saison face à ces mêmes Patriotes lors de la première édition de la Coupe Saint-Hyacinthe.

« On a eu beaucoup d’adversité aujourd’hui, on jouait contre une très bonne équipe, mais même quand on a connu de moins bonnes séquences, on a été capable de revenir et de prendre le contrôle du match, a commenté l’entraîneur-chef du Drakkar, Sébastien Blanchette, après la rencontre. On n’a jamais abandonné. »
Les joueurs de l’ESSJ ont été les premiers à frapper, dès la première séquence offensive du match, avec deux très longs jeux au sol, dont un de 55 verges pour le touché. Les Patriotes ont toutefois raté le converti, se contentant de six points.
Le Drakkar a ensuite fait preuve d’opportunisme au 2e quart, profitant d’une mauvaise remise sur un botté de dégagement pour reprendre le ballon à la ligne de 15 des Patriotes. Sur un 4e essai et une verge, la PHD a couru sur six verges jusqu’à la zone des buts pour prendre les devants 7 à 6.
Les spectateurs ont eu droit à un feu roulant d’action lors de la dernière minute de la première demie, alors que 22 points ont été marqués. La PHD a complété un jeu de 19 verges par la passe pour accentuer son avance, mais les Patriotes ont répliqué avec 18 secondes à faire au 2e quart sur un jeu de près de 70 verges du receveur Charles-André Alarie. Ils ont enchaîné avec un converti de deux points pour créer l’égalité 14 à 14. Sur le botté de reprise, dernier jeu de la demie, l’improbable est survenu alors que Guillaume Rousseau-Viens a traversé le terrain pour inscrire le majeur et faire 21-14.
Après que le Drakkar ait ajouté un touché pour faire 28-14, les Patriotes ont réduit l’écart à sept points grâce à un autre long jeu au sol, une course d’une vingtaine de verges jusqu’à la zone des buts à la fin du 3e quart. L’ESSJ n’a toutefois pas réussi à poursuivre sa remontée. La PHD a inscrit un dernier placement en fin de rencontre, s’assurant de mettre le match hors de portée des Patriotes.
Après le match, l’entraîneur-chef des Patriotes, François Laperrière, ne cachait pas sa déception. « On était préparé, mais on a fait beaucoup trop d’erreurs, des erreurs qui ont coûté trois touchés. »
Pour la finale régionale, le Drakkar aura rendez-vous avec l’école J.-H.-Leclerc de Granby vendredi à 19 h 30, encore une fois au terrain du Cégep de Saint-Hyacinthe. Les Granbyens ont causé une énorme surprise en demi-finale en battant l’école Fernand-Lefebvre de Sorel, invaincue cette saison, au compte de 30 à 29. Lors de leur unique confrontation cette saison, la PHD avait battu J.-H.-Leclerc 35 à 22.

image