7 septembre 2017
À Sainte-Hélène-de-Bagot
Le maire Petit passera le flambeau
Par: Alain Bérubé
Yves Petit  Photothèque Le Courrier

Yves Petit Photothèque Le Courrier

Même s’il affiche de l’amertume face à l’échec du projet d’agrandissement du presbytère, Yves Petit trace un bilan très positif de son passage à la mairie de Sainte-Hélène-de-Bagot. 

Celui qui ne sollicitera pas de sixième mandat, lors des élections municipales de novembre, soutient que la municipalité s’est démarquée au fil des ans par sa qualité de vie et son développement soutenu.
Après 40 ans au sein du conseil municipal, dont 20 à la mairie, Yves Petit croit qu’il est temps pour lui de céder sa place.
« Depuis quelques mois, j’avais un peu moins de plaisir à accomplir mes fonctions. Mais lorsque je pense à tous les beaux projets que nous avons réalisés à Sainte-Hélène, je suis fier du travail que j’ai accompli pour les citoyens », soutient celui qui a été élu cinq fois maire sans opposition.
Une des plus belles réalisations de Sainte-Hélène-de-Bagot au cours des dernières années, selon M. Petit, est l’excellente performance du développement résidentiel. « L’acquisition des terrains de Roland Plante par la municipalité, il y a plus de dix ans, a eu de très bonnes retombées. De nombreuses constructions sur les rues Henri-Paul-Forest, du Curé-Charles-Lamoureux et Céline-Rajotte ont contribué à augmenter notre population d’au moins 300 habitants, dont plusieurs jeunes familles. Le Centre communautaire, qui a nécessité un investissement de 1,9 million et inauguré en 2013, répond à merveille à cette nouvelle réalité », mentionne le maire sortant.
La récente rénovation du chalet de loisirs fait aussi partie des coups de cœur de M. Petit. « Nous avons sur place plusieurs terrains pour le volleyball, le tennis, le soccer et le baseball. Plus de 4 M $ ont été investis dans les loisirs depuis quelques années », note-t-il.
La construction d’une nouvelle usine de traitement des eaux usées et les modifications apportées au traitement de l’eau potable représentent également pour M. Petit de bonnes nouvelles pour les Hélénois. « Nous pourrons ainsi nous départir de puits, car la quantité d’eau sera suffisante, en plus d’envisager une baisse de la taxe d’eau potable d’au moins 35 $ par année », indique Yves Petit.
Âgé de 70 ans, le maire de Sainte-Hélène-de-Bagot mentionne qu’il quitte avec sérénité. Il en profitera pour poursuivre ses activités à la ferme familiale, tout en ayant davantage de temps pour ses petits-enfants.
« La municipalité est en excellente santé financière et je crois avoir laissé ma marque sur les nombreux comités dont je faisais partie à la MRC des Maskoutains. J’ai eu la chance de côtoyer des gens extraordinaires à l’hôtel de ville, avec à mes côtés des conseillers municipaux compétents et dévoués. Même si être maire ne fut pas toujours facile, je pars avec le sourire », conclut M. Petit.

image