17 janvier 2019
Le ministre Champagne de passage en ville
Par: Jean-Luc Lorry

Le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne était de passage à Saint-Hyacinthe en début de semaine. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne était de passage en ville en début de semaine. M. Champagne a eu droit à une visite de l’usine de biométhanisation, puis a participé à un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe.

Les autorités municipales ont profité de sa présence pour lui présenter plusieurs dossiers majeurs pouvant être éligibles à un soutien financier d’Ottawa. Le ministre Champagne a été mis au fait de la future promenade Gérard-Côté, du projet de Pôle culturel ainsi que de la modernisation de l’usine d’épuration.

Le maire Claude Corbeil nous a confirmé qu’encore aucune demande de subventions n’avait été déposée.

Lors de son allocution tenue dans le cadre de l’activité organisée par la Chambre de commerce, François-Philippe Champagne s’est dit impressionné par le nouveau centre de congrès de Saint-Hyacinthe où avait lieu le dîner-conférence.

Le ministre du gouvernement Trudeau a aussi précisé que son gouvernement a dû faire du rattrapage en matière de dépenses publiques.

« Nous avons investi un montant historique qui doit atteindre les 400 milliards. Quand un gouvernement désinvesti pendant 10 ans [en référence à l’ex-gouvernement conservateur], les coûts sont exponentiels », a justifié M. Champagne.

Le ministre a également souligné l’impact positif de la signature des différents accords commerciaux sur la scène internationale.

« Aujourd’hui, le Canada a accès à un marché évalué à 1,5 milliard de consommateurs. Nous sommes le seul pays à avoir signé un accord avec chaque pays du G7 », a précisé M. Champagne.

Intervention de Barnabé

La directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, André Barnabé, a profité de la période de questions pour faire part de son inquiétude concernant le déficit budgétaire annuel.

« Votre gouvernement n’a pas présenté un horizon précis pour éliminer le déficit budgétaire. Nous sommes dans une économie qui se porte extrêmement bien depuis plusieurs années. Est-ce que l’on veut retomber dans une spirale de l’endettement? », s’est questionné le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.

M. Champagne a reconnu l’importance de s’attaquer au déficit budgétaire afin de maintenir le pays en bonne santé financière.

« Les investissements que nous avons faits ont créé la situation économique que nous connaissons maintenant. Nous avons un taux de chômage qui est très bas », a-t-il rappelé.

Selon Statistique Canada, le taux de chômage à l’échelle du pays était de 5,6 % en décembre, le plus bas depuis quarante ans.

image