12 octobre 2017
Honda Accord 2018
Le nouveau visage
Par: Marc Bouchard
Photo : Marc Bouchard et Honda Canada

Photo : Marc Bouchard et Honda Canada

(Jasper, Alberta) – Elle a changé de façon spectaculaire : la nouvelle Honda Accord 2018 n’a plus rien de commun avec l’ancienne version, et cette 10e génération promet de grands changements à tous les points de vue.

Les changements sont à la fois physiques, mécaniques et philosophiques puisque l’intermédiaire nippone affiche une nouvelle assurance, un nouveau style, mais abandonne certains éléments qui faisaient partie de sa personnalité depuis ses débuts en 1976. Ainsi, pour 2018, oubliez les versions coupé, il faudra se contenter des quatre portes.
Finies aussi les motorisations V6 puisque désormais, sous le capot, Honda ne placera que des moteurs 4 cylindres (et une version hybride qu’il faudra cependant attendre quelques mois avant de mettre à l’épreuve).
Un look déchirant
Le nouveau style de la Honda Accord ne fait pas l’unanimité, il faut bien le dire. Pas plus, cependant, que ne le faisait celui de la Honda Civic l’année dernière quand elle a été redessinée. Ce qui ne l’a pas empêché de connaître un vif succès. On espère bien être en mesure de faire la même chose avec l’Accord.
La partie avant a une allure nettement plus dramatique. La calandre est imposante, les blocs optiques à DEL plus acérés et le capot s’allonge, se terminant par un plongeon vers l’avant. Personne ne peut rester indifférent à ce changement.
La partie arrière est, avouons-le, moins réussie. Plus générique, si ce n’est de la ligne de toit qui s’étire un peu à la manière des coupés 4 portes, elle ressemble davantage à la concurrence, ce qui n’a rien pour attirer les regards.
Fort heureusement, l’habitacle divise moins les commentaires. L’écran d’affichage central est réussi, les sièges offrent un bon confort, l’affichage des cadrans se place dans un écran TFT coloré de plus grandes dimensions et personnalisables et les versions les plus élaborées ont même droit à l’affichage tête haute. Même l’espace arrière s’agrandit de quelques millimètres, offrant plus d’espace pour les jambes des passagers bien que la voiture ait, dans l’ensemble, raccourci de la même distance.
Mécanique revue
Pour propulser cette nouvelle Honda Accord, deux motorisations aux allures différentes. Les versions d’entrée de gamme comptent sur un moteur 4 cylindres de 1,5 litre développant 192 chevaux et 192 livres-pied de couple. Comme ce couple est disponible à bas régime, il faut bien avouer que le moteur s’avère plus vif qu’on ne pourrait s’y attendre d’une aussi petite cylindrée.
Au choix, cette version s’offre avec une boite manuelle 6 vitesses ou une boite automatique à variation continue CVT. Il me faut bien admettre que cette dernière m’a peu impressionné. Je ne sais si c’est l’altitude ou les montées multiples, mais elle donnait souvent l’impression de peiner à transmettre la puissance aux roues, l’ensemble donnant une sensation d’hésitation permanente. Une sensation, évidemment, moins présente avec la boite manuelle.
L’autre version, dotée du moteur 2,0 litres turbo, est plus vive : 252 chevaux et 273 livres-pied de couple. Ici, au menu, une boite manuelle (car oui, Honda conserve la boite manuelle) et une automatique 10 rapports dont les qualités sont nettement plus imposantes que la CVT. Le moteur, partagé avec la Honda Civic Type R en moins musclé, n’affiche pas une puissance de sprinter, mais donne la rassurante sensation du coureur de fond. Une belle combinaison!
Sur la route, la voiture se comporte avec grâce et en silence. Il est vrai que le nouvel empattement plus long semble donner du fil à retordre au rayon de braquage, mais jumelé à la nouvelle rigidité du châssis, permet une conduite plus confortable et sans véritable surprise.
Sur les routes albertaines, sinueuses à souhait, la nouvelle Honda Accord 2018 se sentait à l’aise. Sans avoir le dynamisme d’une grande sportive, elle enfile les virages avec une surprenante agilité et démontre surtout une solidité exceptionnelle.
Détail intéressant : on n’a pas non plus oublié la sécurité, mais le système Honda Sensing est décliné différemment selon que l’on achète la LX, la Sport ou la Touring. Dommage surtout que l’on ait éliminé le Lane Watch (cette caméra d’angle mort), un système fort efficace, mais désormais disponible sur des versions limitées.
Plus solide, plus agréable, la Honda Accord 2018 progresse à tous points de vue. Seul le design peut faire un peu sursauter. Ne vous y arrêtez pas, on s’y habitue très rapidement!

image