14 mars 2019
Le procès de Guiseppe de Leto tire à sa fin
Par: Olivier Dénommée

Le procès du Valois Guiseppe de Leto, accusé d’avoir tué Martin Bélair et Nancy Beaulieu, respectivement propriétaire et gérante du Cabaret Flamingo, a atteint une nouvelle étape : celle des plaidoiries.

Maintenant que la preuve, qui a été présentée au jury dans le dernier mois au palais de justice de Saint-Hyacinthe, est complète, l’avocat de la défense, Me Marc Labelle, a livré hier, mercredi, ses plaidoiries finales pendant une bonne partie de la journée. Il a remis en question le mobile qui aurait poussé son client à tuer ses amis et a invité le jury à remettre en question la crédibilité de certains témoins, comme Patrick Bélanger qui l’a aidé à s’acheter un fusil de calibre 12, l’arme présumée du crime. Il a aussi insisté sur le fait que le témoignage que de Leto a livré à son procès était crédible et corroboré avec plusieurs autres témoignages entendus en preuve et que la poursuite manquait au contraire de preuves permettant de le condamner hors de tout doute raisonnable.

Ce matin, ce sera au tour de Me Marie-Claude Morin de livrer sa plaidoirie pour convaincre le jury de la culpabilité de l’accusé. Elle devrait prendre une bonne partie de l’avant-midi pour résumer ses arguments. Le juge André Vincent devrait quant à lui donner ses directives finales au jury vendredi matin avant de le séquestrer jusqu’à ce qu’un verdict unanime soit rendu. Il est donc permis de croire que le sort de Guiseppe de Leto soit connu la prochaine semaine.

image