19 juin 2014
Boulevard Laframboise
Le réseau sera prolongé… en 2015!
Par: Le Courrier
Le référendum de dimanche dernier s'est déroulé au centre communautaire aquinois. Il a été facilement remporté par les tenants du « oui ».

Le référendum de dimanche dernier s'est déroulé au centre communautaire aquinois. Il a été facilement remporté par les tenants du « oui ».

Le référendum du 15 juin sur la desserte en égout d’une portion du boulevard Laframboise, dans le district Saint-Thomas-d’Aquin, s’est soldé par un résultat positif.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, en a lui-même donné les résultats au début de la séance du conseil de lundi. Des 133 citoyens inscrits sur la liste référendaire, 109 (82 %) ont pris part au scrutin. De ce nombre, 86 ont voté en faveur du projet d’égout, 22 ont coché « non » et un bulletin a été rejeté. Le camp du « oui » l’a donc emporté par une majorité de 64 voix.

« Ce projet n’aura pas été facile, mais au final, les citoyens se sont prononcés sur la question », a lancé le maire Corbeil, pour signifier que le dossier était clos.

Le règlement 458 décrétant l’exécution de travaux de 2,22 millions $ et un emprunt de 1 515 000 $ est donc entré en vigueur, et théoriquement, rien ne peut plus empêcher que le réseau d’égout soit prolongé le long de Laframboise à partir de la rue Sansoucy (numéro 7715) jusqu’au numéro 8130.Mais le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau, avait néanmoins une mauvaise nouvelle à annoncer aux résidants qui réclament l’égout. Comme le référendum a occasionné un retard dans les étapes préparatoires, la réalisation du projet a été remise à l’été 2015. Il a expliqué que la Ville devait encore obtenir des autorisations gouvernementales, négocier des servitudes de passage, et qu’elle ne serait peut-être pas en mesure de lancer l’appel d’offres aux entrepreneurs généraux avant la fin d’octobre, avec la perspective de travaux au début de l’hiver. « Lancer un appel d’offres quand les carnets de commandes (des entrepreneurs) sont pleins, c’est un mauvais moment », a-t-il dit. Il a ajouté que la Ville se devait de rechercher les meilleurs prix possible, surtout que dans ce cas-ci, les riverains sont mis à contribution. Il a précisé, après la séance, que les prix soumis en réponse à un appel d’offres tardif pouvaient s’avérer de 7 à 8 % plus élevés qu’à l’ordinaire.Le conseiller du district Saint-Thomas-d’Aquin, Jacques Denis, ne s’attendait pas à un report des travaux. « Je suis déçu du délai », a-t-il avoué en commentant le résultat du référendum.M. Bilodeau a indiqué que les travaux de réaménagement du ponceau du ruisseau rouge, sous la route 137, seraient toutefois réalisés à l’automne, comme prévu, pour améliorer l’écoulement des eaux à Saint-Thomas-d’Aquin avant la crue printanière de 2015.Pour ce qui est de la desserte en égout du secteur Petit-Rang et Rang des Petits-Étangs, lequel sera raccordé au réseau de la municipalité de La Présentation, la Vlile a déjà annoncé aux propriétaires concernés que ce projet se réalisera en 2015.

image