9 février 2012
Le sénateur
Par: Le Courrier

La souffrance et la douleur d’un père, à la suite du meurtre crapuleux de sa fille, n’affranchissent pas les propos exprimés par le Sénateur Pierre-Hugues Boisvenu.

La souffrance et la douleur d’un père, à la suite du meurtre crapuleux de sa fille, n’affranchissent pas les propos exprimés par le Sénateur Pierre-Hugues Boisvenu.

La rage au coeur, la révolte et la punition extrême lui ont fait prononcer cette phrase incendiaire « comme je dis toujours, dans le fond, il faudrait que chaque assassin ait le droit à sa corde dans sa cellule, il décidera de sa vie ». M. Boisvenu peut s’exprimer librement, en son nom personnel, doublé d’un coeur blessé à tout jamais, mais lorsqu’on occupe la fonction de sénateur, le devoir de réserve s’impose. Pourquoi cette révélation publique aux journalistes de la Colline Parlementaire à Ottawa? Une bourde me direz-vous? Ces propos ont filé à la vitesse de l’éclair, suscité plus d’un commentaire et laissé personne indifférent. Un sénateur qui, de surcroît, est porte-parole en matière de justice criminelle. L’art de tourner sa langue sept fois avant de parler a toujours sa place. La retenue aurait eu bien meilleur goût. Il ne faut surtout pas oublier que les sénateurs sont nommés par le Premier Ministre pour étudier, analyser et approuver les projets de loi, une grande responsabilité. Les sénateurs, généralement, ne créent pas de remous. Pire encore, le moment ne pouvait pas être plus mal choisi pour s’exprimer sur un sujet aussi délicat que la vie et la mort, cette semaine étant la Semaine québécoise de prévention du suicide. Pile-poil, Monsieur le Sénateur! On connaît la fragilité de l’adolescence, étape importante de la vie où garçons et filles sont en quête d’identité. Et, chaque suicide nous questionne, nous laisse souvent sans réponse. Le mal de l’âme ne se guérit pas facilement et les commentaires du sénateur sont pour le moins incitatifs. Face à l’assassin, il y a la vengeance et le difficile pardon… et un débat inachevé sur la peine de mort. -30-

image