7 septembre 2017
Festival Agrirock
L’émergence toujours au rendez-vous
Par: Olivier Dénommée
Le comité organisateur du 5e festival Agrirock, composé de Camille Rioux, Sébastien Gagnon, Audrey Hébert, Jacob Gladu et Frédérick Michon a de quoi être fier de sa programmation.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le comité organisateur du 5e festival Agrirock, composé de Camille Rioux, Sébastien Gagnon, Audrey Hébert, Jacob Gladu et Frédérick Michon a de quoi être fier de sa programmation. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le compte à rebours est commencé : plus que trois semaines avant le début du 5e festival Agrirock de Saint-Hyacinthe, qui se tiendra du 28 au 30 septembre. Le comité organisateur surprend en misant sur des têtes d’affiche qui n’ont pas nécessairement fait la tournée des festivals cet été et en mettant de l’avant plusieurs étoiles montantes de la scène émergente.

Le comité organisateur n’est pas gêné de dire que c’est une programmation « de feu » qu’il offre aux Maskoutains pour son cinquième anniversaire avec Les Breastfeeders et Keith Kouna en tête. « On a misé sur des kings de l’émergence. Nous avons trouvé des artistes qui ont eu une belle carrière et qui connaissent un regain », explique le coorganisateur Sébastien Gagnon. Le timing semble parfait pour Les Breastfeeders qui fait un retour à l’avant-scène et pour Keith Kouna, juste avant la sortie de son prochain album solo.
« On est aussi fiers d’accueillir de nouveau Chocolat… son nouvel album (Rencontrer Looloo, paru en fin 2016) est vraiment solide! », ajoute sans hésiter Sébastien Gagnon. De nombreux noms à surveiller s’ajoutent à la programmation 2017, comme Duchess Says, Antoine Corriveau, Louis-Philippe Gingras, Tintamare et Vulvets, pour n’en nommer que quelques-uns.
Présence maskoutaine
Agrirock réserve toujours une place pour les artistes locaux dans sa programmation. C’est un peu plus discret cette année, avec Verdana (un tout nouveau groupe de musiciens maskoutains), Automatisme (un régulier du festival), Georges Ouel (un ancien Maskoutain qui fait aussi partie de Tintamare) et, surtout, Gros Soleil pour représenter Saint-Hyacinthe. « C’est une fierté d’avoir Gros Soleil dans la programmation : ça faisait longtemps qu’on insistait pour l’avoir! Tous les puristes du coin se souviennent de Les Truands (l’ancienne identité du groupe). »
Le volet visuel, lui, est confié à l’artiste croate Igor Hofbauer, qui exposera ses sérigraphies inspirées par la science-fiction et la propagande soviétique sur les murs du Zaricot.
Une dizaine de lieux accueilleront les différents spectacles du 28 au 30 septembre. Notons une première collaboration avec L’Explosion, la Galerie 1855 et Le Bilboquet, qui s’ajoutent au Zaricot, au Fréquences, au Saphir, au La Vie La Vie, au Marché 1555 et au Grand Tronc.
Pour plus de détails sur la programmation du 28 au 30 septembre, rendez-vous au festivalagrirock.com.

image