16 février 2012
Challenge de badminton
Les finalistes en mettent plein la vue en classe « A »
Par: Maxime Desroches

Le samedi 4 février se déroulait au Cégep de Saint-Hyacinthe la 17e édition du Challenge de badminton Black Knight-La Source du Sport, activité qui a réuni 80 adeptes de la discipline. Ce tournoi de double d’envergure attire certains des meilleurs joueurs de badminton au Québec.

Preuve de la popularité de la compétition, les organisateurs Stéphane Vadnais et François Vincent ont une fois de plus dû refuser des inscriptions au cours des dernières semaines.

Les athlètes étaient classés dans les catégories « A » (catégorie vedette), « B », « C » et « D ». Plusieurs participants en catégorie « A » sont toujours actifs sur le circuit de compétition provincial. La finale, opposant William Rodier et Marc-Olivier Brault, du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, aux Maskoutains François Vincent et Caroline Beauregard, a donné droit à du jeu spectaculaire. Les deux duos se sont affrontés dans un marathon qui a nécessité la tenue de trois manches.Après un premier set dominé au compte de 21-11 par le tandem du Vert et Or, le vétéran instructeur et sa coéquipière des Carabins de l’Université de Montréal ont ajusté leur stratégie, y allant de plusieurs coups ayant fait réagir la foule, tant à l’attaque qu’en défensive. La deuxième manche s’est terminée en prolongation, au maximum des points possibles, soit 30-29, à l’avantage des Maskoutains.Le duel serr�� s’est transporté au troisième set, les deux équipes remportant de longs échanges à tour de rôle. Ce sont finalement Vincent et Beauregard qui ont enlevé les honneurs, remportant 27-25 la manche décisive.

D’autres belles prestations maskoutaines

Dans les autres catégories, plusieurs autres bons matchs ont retenu l’attention. En classe « B » Pierre-Luc Rioux et Tom Dumais, de Saint-Hyacinthe, ont eu le dessus sur les Montréalais Pierre Chabot et Éric Pruneau.

Le double maskoutain composé de Robert Rainville et Daniel St-Gelais a quant à lui atteint la finale en classe « C », tandis que Carl Martin et Yvon Lebel, également de Saint-Hyacinthe, ont triomphé en classe « D ».« En plus d’être un bel événement de badminton, ce tournoi permet d’amasser de belles sommes pour le développement du badminton, en particulier pour le Centre de badminton de Saint-Hyacinthe. Le travail des bénévoles et l’appui de nos commanditaires ont beaucoup aidé en ce sens », évoque François Vincent.

image