28 février 2019
Dixième édition du Méchant mardi de gars
Les gars ont été généreux
Par: Le Courrier

C’est un montant net de 24 500 $ qui a été récolté au terme du 10e anniversaire du Méchant mardi de gars. Les membres du comité organisateur et quelques invités qui ont collaboré à ce succès ont dévoilé le résultat. On reconnaît Caroline Richard, Laurent Paquin, Guy Bourgeois, Benoit Chartier, Martin Bourassa, Luc Brodeur-Jourdain, Pascal Milotte, Philippe Dumaine, Jessica Beauchemin et Yvon Pinsonneault. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Fidèles à leurs habitudes, les quelque 220 gars réunis à la Cage brasserie sportive de Saint-Hyacinthe le 26 février dans le cadre du dixième anniversaire du Méchant mardi de gars ont été généreux au possible.

Tant et si bien qu’un chèque au montant net de 24 500 $ a été remis à la Société canadienne du cancer au terme de la soirée, un nouveau record qui porte à tout près de 175 000 $ la somme amassée depuis le début de cette initiative.

Il faut dire qu’en plus des participants, de précieux commanditaires et partenaires épaulent cette activité-bénéfice depuis la toute première heure. Il faut tout de même souligner l’apport exceptionnel de la Caisse Desjardins de la région de Saint-Hyacinthe, qui, par l’entremise de son directeur général Serge Bossé, s’est jointe au groupe de commanditaires cette année à titre de présentateur officiel de la soirée.

« La décision n’a pas été longue à prendre, car la cause est importante et un dixième anniversaire, on ne peut pas laisser passer ça sous silence », a confié M. Bossé.

Président d’honneur du Méchant mardi de gars pour une dixième année consécutive, le rédacteur en chef et éditorialiste du Courrier de Saint-Hyacinthe, Martin Bourassa, a chaleureusement remercié l’ensemble des participants.

« C’est une soirée parfaite dans la mesure où elle permet de nous retrouver tous ensemble et de nous amuser, tout en contribuant à une cause essentielle : la recherche sur le cancer. Cette belle réussite profite et rejaillit sur l’ensemble de la communauté et elle est attribuable en bonne partie au comité qui m’entoure, des gens de cœur et de convictions. Merci les gars! », a lancé M. Bourassa

Ce dernier a par ailleurs invité les fidèles participants à se hâter encore plus l’an prochain puisque tous les billets se sont envolés en à peine deux semaines lors de leur mise en vente cette année. « Nous avons une formule gagnante ici et nous préférons entretenir la rareté. Vous pouvez déjà mettre la prochaine édition à votre agenda. Les billets seront mis en vente en décembre prochain! »

La loterie du cancer

Les participants ont également eu la chance d’entendre un témoignage du conférencier, formateur et motivateur maskoutain Guy Bourgeois.

Dans un style franc et direct, avec quelques touches d’humour et même quelques larmes, il a relaté son parcours de combattant contre le cancer du testicule, débuté en pleine crise du verglas en 1998. « Le cancer, c’est un peu comme une loterie, mais inversée. On pige un numéro et ce n’est pas toujours youppi! Il nous tombe dessus sans aucune raison, même si on se croit en santé, qu’on soigne notre alimentation ou qu’on joue au hockey trois fois par semaine. Et ça bouleverse une vie. »

Au final, il a retenu de grandes leçons de vie de cette expérience difficile.

« J’ai été malchanceux d’avoir le cancer, mais aussi assez chanceux en même temps, car le mien se traitait assez bien. Mes 36 sessions de chimiothérapie échelonnées sur 10 mois m’ont sauvé la vie, même si j’avais l’impression qu’on m’injectait de l’acide à batterie dans les veines. Le plus difficile à vivre fut l’impact sur la famille, la peur qui s’installe et bouleverse nos enfants. Alors prenez soin de vos proches, aimez-les, faites attention à vous autres les gars et n’oubliez pas de checker vos couilles! »

image