25 décembre 2014
Les Lauréats perdent leur entraîneur… et deux parties
Par: Maxime Prévost Durand
L’entraîneur-chef des Lauréats, Stéphane Donais, n’est plus en fonction depuis le 18 décembre.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’entraîneur-chef des Lauréats, Stéphane Donais, n’est plus en fonction depuis le 18 décembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la patinoire, les Lauréats n’ont pas été en mesure de contenir l’Inouk, qui s’est sauvé avec une victoire de 4 à 2 vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la patinoire, les Lauréats n’ont pas été en mesure de contenir l’Inouk, qui s’est sauvé avec une victoire de 4 à 2 vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après plus de deux saisons à la barre des Lauréats de Saint-Hyacinthe, l’entraîneur-chef Stéphane Donais a remis sa démission le 18 décembre pour des raisons personnelles.

La nouvelle a été annoncée par voie de communiqué vendredi dernier sur le site web de la Ligue de hockey junior du Québec (LHJQ). « Pour des raisons personnelles, M. Donais a mis fin à son entente avec le Cégep de Saint-Hyacinthe, est-il écrit. Le processus de remplacement de l’entraîneur a déjà débuté. L’annonce de cette embauche se fera par communiqué de presse en temps et lieu. »

Stéphane Donais a été le tout premier entraîneur des Lauréats depuis leur arrivée dans le circuit junior AAA. Il a présenté une fiche de 50 victoires, 78 défaites et 8 revers en prolongation/fusillade en deux saisons et demie à la barre de la formation.

« Après la pratique de l’équipe mercredi soir [le 17 décembre], il nous a annoncé sa décision », a déclaré le dg de l’équipe de hockey, Patrick Arcand. Ce dernier assurera l’intérim d’ici la nomination d’un nouvel entraîneur-chef.

Au cours de la saison, il y aurait eu des différends au sein de l’organisation, a ajouté M. Arcand, qui s’est tout de même montré surpris par la décision de l’entraîneur. « Ça s’est fait rapidement », a-t-il soutenu, avant de nuancer ses propos en disant qu’il « commençait à voir que ça allait moins bien », des signes qui ont finalement mené à la démission de M. Donais.

Il nous a été impossible de nous entretenir avec Stéphane Donais en début de semaine.

Sur la glace

Deux parties étaient tout de même à l’horaire pour les Lauréats avant la pause des Fêtes. La formation maskoutaine s’est inclinée 4 à 2 face à l’Inouk de Granby vendredi soir et 4 à 3 contre les Montagnards de Sainte-Agathe.

L’enjeu devient plus grand chaque fois que l’Inouk et les Lauréats s’affrontent cette saison. Malgré un mauvais début de campagne, les Granbyens remontent la pente et leur victoire au Stade L.-P.-Gaucher vendredi dernier leur a permis de devancer pour la première fois les Lauréats au classement de la division David Perron.

Saint-Hyacinthe avait pourtant bien entamé la rencontre, prenant même les devants grâce au 13e filet de Philippe Lévesque. Sauf que l’Inouk a su profiter d’un 5 contre 3 en milieu de première période pour marquer deux buts coup sur coup. En moins d’une minute, Samuel Robert et Hubert Lamarre ont renversé la vapeur, permettant à Granby de mener 2 à 1 à l’entracte.

L’Inouk et les Lauréats ont chacun ajouté un but en deuxième période, avant que les visiteurs ne portent le coup de grâce aux Maskoutains en fin de rencontre avec un but de Samuel Meloche.

Un scénario semblable s’est écrit, dimanche, dans la rencontre contre les Montagnards. Raphaël Patry a ouvert la marque pour les Lauréats dès les premières minutes de jeu, mais la réplique de Sainte-Agathe n’a pas tardé.

Philippe Lévesque a redonné une priorité d’un but aux Maskoutains, avant que les Montagnards n’enchaînent avec trois filets consécutifs pour mener 4 à 2 avec moins de cinq minutes à faire à la rencontre. Lévesque a redonné espoir aux Lauréats en déjouant le gardien Anthony Beauchamps alors qu’il ne restait qu’un peu moins de deux minutes au cadran, mais la remontée n’a pu être complétée.

Les Lauréats profiteront de deux semaines de congé avant de reprendre l’action le 9 janvier à Kahnawake contre les Condors.

image