4 décembre 2014
Prévisions budgétaires 2015
Les revenus chutent à la MRC
Par: Benoît Lapierre
Gabriel Michaud, directeur général de la MRC des Maskoutains

Gabriel Michaud, directeur général de la MRC des Maskoutains

Compressions imposées par Québec et réduction des quotes-parts des municipalités : les revenus sont en chute libre à la MRC des Maskoutains, comme l’illustrent les prévisions budgétaires 2015 adoptées par le conseil des maires.

L’impact de ces mesures saute aux yeux lorsqu’on compare ce budget aux deux précédents. Ainsi, en 2013, des revenus et dépenses de 6,27 millions $ étaient rattachés à la « partie 1 » du budget, à laquelle toutes les municipalités contribuent. C’est dans cette portion du budget que sont inscrites, entre autres, les dépenses reliées à l’administration, à l’urbanisme et au développement économique.

Cette année, une somme fort respectable de 6,14 millions $ était encore allouée à la partie 1, mais en 2015, tout va changer. Ce qui représente le coeur du budget de la MRC ne sera plus constitué que d’un montant de 4 874 491 $, soit une diminution de 1 267 169 $ ou de 20 % par rapport aux prévisions 2014.

Outre la contribution gouvernementale au financement du CLD, laquelle est passée de 514 566 $ à 208 003 $, celle des municipalités a rétréci elle aussi, diminuant de 497 375 $ à 401 802 $. « C’est 25 % de moins que ce qui était prévu en quotes-parts pour le CLD en 2015, et ce montant était de 535 000 $. Le vote a été demandé là-dessus et il y a eu un consensus au sein du conseil », a indiqué le directeur général de la MRC, Gabriel Michaud.

Toujours en matière de développement régional, il signale que la MRC va subir une autre perte avec la disparition du « Pacte rural plus », une autre mesure prévue au « pacte fiscal transitoire » que Québec a conclu cet automne avec le monde municipal. En vertu de ce programme qui avait été ajouté au Pacte rural lui-même, la MRC aurait eu droit à une contribution additionnelle de 750 000 $ utilisable sur 10 ans pour des projets intersectoriels.

Comportant cinq sections, dont quatre auxquelles toutes les municipalités participent en tout ou en partie, les prévisions budgétaires 2015 de la MRC se chiffrent au total à 8 222 569 $ en tenant compte de la subvention gouvernementale au CLD, comparativement à 8 863 774 $ pour le budget 2014. Il s’agit d’une diminution de 7,2 %, et cela malgré le fait que le budget alloué au service d’évaluation va grimper l’an prochain de 240 100 $ à 694 770 $ afin que les rôles d’évaluation de huit municipalités soient modernisés.

De même, le budget alloué au service d’ingénierie vient de bondir de 100 991 $ à 210 990 $ avec l’adhésion à ce volet de La Présentation et de Saint-Marcel-de-Richelieu, ce qui porte à dix le nombre de municipalités participantes. Les huit autres sont Saint-Bernard-de-Michaudville, Saint-Barnabé-Sud, Saint-Damase, Saint-Hugues, Saint-Jude, Saint-Liboire, Saint-Louis et Saint-Valérien.

image