10 novembre 2016
L’usine Parmalat toujours à vendre
Par: Jean-Luc Lorry
Les mauvaises herbes ont pris le dessus aux abords de l’ancienne usine Parmalat à Saint-Hyacinthe.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les mauvaises herbes ont pris le dessus aux abords de l’ancienne usine Parmalat à Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus de quatre ans après avoir mis fin à ses activités, l’immeuble industriel de l’ancienne laiterie Parmalat est toujours à vendre.

« Le bâtiment est toujours à vendre. Nous vous informerons lorsqu’il y aura des développements dans ce dossier », a indiqué sans plus de détails en entrevue au COURRIER, Anita Jarjour, porte-parole de Parmalat Canada.

Rappelons que l’usine Parmalat de la rue Nelson avait cessé ses activités en août 2012 en raison de la centralisation des services à l’usine de Montréal.

Cette fermeture avait provoqué le licenciement d’une vingtaine d’employés.

Construite en 1955, cette usine, qui semble avoir été laissée à l’abandon par ses propriétaires, occupe un terrain d’une superficie de presque 13 000 pieds carrés. L’estimation municipale de la propriété est de 923 100 $.

« Un tel actif mérite d’être valorisé, estime André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole. Si Parmalat veut s’en départir ou bien y installer un nouveau projet, notre organisation peut y contribuer d’une façon ou d’une autre. L’important c’est de connaître les intentions réelles de l’entreprise pour mieux répondre à leurs attentes. » 

image