14 mars 2019
54e Finale des Jeux du Québec
Nos patineurs de vitesse et haltérophiles doublent le nombre de médailles de Richelieu-Yamaska
Par: Maxime Prévost Durand

La patineuse Roselyne Pigeon, de Saint-Pie, a porté le drapeau de Richelieu-Yamaska lors de la cérémonie de clôture. Photo gracieuseté

Après un premier bloc d’activités modeste, mais tout de même bien entamé avec 14 médailles, Richelieu-Yamaska a ajouté 31 médailles dans le second bloc de la 54e Finale des Jeux du Québec, disputée à Québec, pour se hisser au 7e rang du classement des médailles au terme des neuf jours de compétition.

Les exploits accomplis en patinage de vitesse et en haltérophilie (voir autres textes) ont littéralement fait exploser le nombre de médailles remportées par Richelieu-Yamaska alors que ces deux disciplines ont à elles seules récolté près de la moitié des médailles de la délégation. Une douzaine a été amassée en haltérophilie, puis une dizaine en patinage de vitesse.

Les efforts de chacun des athlètes ont quant à eux permis à Richelieu-Yamaska de se hisser au 11e rang sur les 19 délégations au classement par points, qui cumule les performances de l’ensemble des athlètes, médaillés ou non.

Fidèle à son habitude, c’est la Rive-Sud qui a dominé cette Finale des Jeux du Québec, avec une imposante récolte de 95 médailles. Deux Maskoutains ont contribué à leur succès, soit le gymnaste Nathan Levasseur, quadruple médaillé en trampoline (l’argent en individuel et l’or en synchronisé, en équipe et à l’omnium), et le karatéka Raphaël Bergeron, médaillé de bronze en kata.

Là où Richelieu-Yamaska s’est particulièrement démarquée, c’est au niveau des médailles d’or. La région a remporté un impressionnant total de 23 médailles d’or, soit la moitié de toutes celles qu’elle a remportées. Seulement trois délégations ont mieux fait à ce compte, soit la Rive-Sud (29 médailles d’or), les Laurentides (28) et Montréal (24).

Le privilège de porter le drapeau de Richelieu-Yamaska lors de la clôture des Jeux a par ailleurs été réservé à la Saint-Pienne Roselyne Pigeon, quadruple médaillée d’or en patinage de vitesse.

Les jeux en bref

  • Richelieu-Yamaska revient avec 45 médailles, dont 23 d’or, une récolte bien au-delà de ses 33 médailles remportées lors des précédents Jeux d’hiver en 2017
  • Tout près de la moitié des médailles de la délégation ont été récoltées dans seulement deux des 24 disciplines, soit en haltérophilie (12) et en patinage de vitesse (10).
  • Au moins une médaille a été remportée dans 15 des 24 disciplines proposées à cette 54e Finale.

Résultats en rafale

Deux médailles en plongeon
En plongeon, Ève Robidoux a remporté deux médailles dans le niveau provincial 15-17 ans, où trois athlètes étaient en compétition. La plongeuse de Saint-Louis a raflé l’argent au tremplin de 1 m, remontant de la 3e à la 2e place durant la ronde finale, puis elle a remporté le bronze au tremplin de 3 m.

L’or pour Faniry en judo
En judo, l’un des plus beaux espoirs du Club de judo de Saint-Hyacinthe a brillé alors que le Maskoutain Faniry Andriamanana a triomphé chez les moins de 73 kg, mettant la main sur la médaille d’or dans sa catégorie. De son côté, la Madelinoise Méloïze Perkinson a mis la main sur une médaille de bronze chez les moins de 575kg. Parmi les autres judokas de la région, la Madelinoise Marguerite Champagne a terminé au 7e rang (moins de 63 kg), puis les Maskoutains Justin Beaudry (moins de 55 kg) et Alyssa Bellavance (moins de 57 kg) ont pris le 13e rang de leur catégorie.

Une 10e place en hockey féminin
En hockey féminin, où six filles de la région maskoutaine défendaient les couleurs vertes et rouges, Richelieu-Yamaska a dû se contenter de la 10e place, malgré ses grands efforts déployés sur la glace. À la suite d’une victoire de 3 à 0 contre Laval en ouverture de tournoi, nos représentantes ont dû s’avouer vaincues 2 à 1 dans une défaite crève-cœur en fusillade face à la Rive-Sud, les reléguant au match pour la 9e place. Dans ce dernier duel, face à Chaudière-Appalaches, Richelieu-Yamaska s’est inclinée au compte de 3 à 1.

Tennis de table et ski alpin
Les autres médailles de Richelieu Yamaska dans le second bloc d’activités ont été l’affaire du tennis de table et du ski alpin. Pas moins de quatre médailles ont été récoltées en ski, dont deux d’argent par Vincent Larin en slalom et en slalom géant, puis Aube Cardin et Agathe Beauséjour ont chacune mis la main sur une médaille de bronze en slalom géant. En tennis de table, Coralline Éthier a été la seule à monter sur le podium avec une médaille d’or chez les 17 ans et moins. Chez nos représentants maskoutains, Guillaume Roy-Gagné, de Saint-Hyacinthe, a obtenu le meilleur résultat avec une 11e place. Les Maskoutains Jordan Otis et Ellyot Palardy, de même que les Saint-Piens Benjamin et Gabriel Raymond, étaient aussi de la partie en tennis de table.

image