23 février 2012
Notes d’histoire de Saint-Hyacinthe (32)
Par: Le Courrier
Semaine de prévention contre l’incendie, Saint-Hyacinthe, octobre 1961. Archives CHSH

Semaine de prévention contre l’incendie, Saint-Hyacinthe, octobre 1961. Archives CHSH

Stationnement au-dessus du Marché-Centre

À l’approche de l’ouverture des Galeries Saint-Hyacinthe en 1971, on ne manquait pas d’idées originales à Saint-Hyacinthe afin de conserver au centre-ville le principal pôle commercial de Saint-Hyacinthe. Des projets « tout en hauteur » pour le vieux Marché-Centre et le stationnement Hôtel-Dieu qui finalement, ne se sont pas réalisés… Le journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe du mercredi 9 décembre 1970, nous dévoile ces deux primeurs…

Stationnement au-dessus du Marché-Centre

« Les responsables de la Plaza Maskoutaine, un organisme qui regroupe plus de 140 marchands du centre-ville de Saint-Hyacinthe, sont à étudier un projet de terrain de stationnement qui serait construit au-dessus du Marché-Centre, au coût d’environ 1 million de dollars. C’est ce que vient de révéler Gaston Leroux, président de l’organisme. Rappelant que le stationnement était un problème au centre-ville, surtout aux heures de pointe, M. Leroux souligna le travail accompli depuis quelques temps par les dirigeants de l’organisme pour trouver des solutions. Un architecte [s’est vu confier] la tâche de dessiner une esquisse qui tout en respectant le caractère original du Marché-Centre, lequel vient de faire peau neuve, donnera une vue d’ensemble du terrain de stationnement à étages projeté. Il semblerait que sur trois étages, 300 places de stationnement seraient fournies, à raison de 100 par étage. […] L’entrée s’effectuerait au-dessus de la rue Saint-Denis, en partant par la rue Girouard pour se rendre au niveau du deuxième étage du Marché et la sortie se poursuivrait par la rue Saint-Antoine. » Finalement, la réponse de la Ville concernant ce projet est présentée dans Le Courrier du mercredi 13 janvier 1971 : « Le Conseil est contre – Pas de terrain de stationnement au-dessus du Marché-Centre. – Le Marché-Centre de Saint-Hyacinthe ne sera pas déparé par la construction d’un terrain de stationnement en hauteur, comme le proposaient certains dirigeants de la Plaza Maskoutaine, et la Ville devra trouver des solutions au problème du stationnement sans porter atteinte au cachet du centre-ville. C’est du moins ce que vient de faire savoir André Gagnon, responsable du comité d’urbanisme ».

Centre d’achats au-dessus du stationnement

« Au centre-ville – Un mini centre d’achats au-dessus d’un terrain de stationnement? Un groupe financier de Montréal représenté par M. Marion, de la compagnie AVRO, vient de soumettre aux autorités municipales de Saint-Hyacinthe un projet en vue de la construction d’un mini centre d’achats, élevé en hauteur, au-dessus de l’emplacement du terrain de stationnement Hôtel-Dieu, à l’angle des rues Saint-Antoine et Sainte-Anne [à l’emplacement de l’actuel du Centre des Arts Juliette-Lassonde]. Bien que ce ne soit qu’un avant-projet, il est déjà possible de dire que le centre en question occuperait la majeure partie du terrain de stationnement excluant cependant la partie encore inachevée sur la rue Marguerite-Bourgeois, qu’il serait construit sur piliers de sorte que le terrain de stationnement continuerait à être utilisé à cette fin, et qu’il comprendrait neuf magasins. Le groupe de la Métropole s’est d’abord adressé aux autorités municipales parce que le terrain appartient à la Ville. Il n’est toutefois pas question pour la société d’acquérir l’emplacement comme tel, mais bien de la louer sous forme de bail emphytéotique, ce qui revient à dire que la Ville louerait le terrain à la compagnie pour une période assez longue, entre 50 et 75 ans selon les parties en présence, moyennant une redevance annuelle à être fixée par la Ville. Un tel centre commercial existe déjà à Rimouski et il va sans dire qu’une enquête sera faite par les responsables municipaux avant de s’engager plus à fond dans un projet comme celui-là. Il semblerait que les emplacements des magasins seront offerts en priorité aux marchands de la Plaza Maskoutaine. […] Une première esquisse due à l’architecte maskoutain Simon Cayouette aurait déjà été présentée pour fins d’étude. »

Prévention contre incendies

Le mois d’octobre est depuis de nombreuses années associé à la prévention contre les incendies. À cette occasion, différentes activités sont organisées afin de sensibiliser la population.

Il y a 50 ans à Saint-Hyacinthe … Journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe, jeudi 12 octobre 1961 (voir photographie ci-contre) « À l’occasion de la Semaine de prévention contre l’incendie, [le samedi 7 octobre] Paul-Émile Gaucher, maire suppléant de Saint-Hyacinthe, donne par radio quelques conseils de prudence à la population. Autour de lui le capitaine Rosaire Guérard, Jean Sainte-Marie, directeur du service de Police, Lionel Gaucher, directeur du service de Protection contre l’incendie, Marcel Gosselin, échevin, président du comité de Police et Feu à l’Hôtel de Ville. »

image