16 février 2012
Groupe Ecco Boîtes Pliantes
Nouveau contrat de travail pour quatre ans
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo dans l'ordre habituel, François Emery, directeur des opérations chez Groupe Ecco Boîtes Pliantes, en compagnie de ses collègues Étienne Duval, président du syndicat, Mélissa Cormier, superviseure qualité, Mario Dumont, directeur de production et Josée Cayer, contrôleure.

Sur la photo dans l'ordre habituel, François Emery, directeur des opérations chez Groupe Ecco Boîtes Pliantes, en compagnie de ses collègues Étienne Duval, président du syndicat, Mélissa Cormier, superviseure qualité, Mario Dumont, directeur de production et Josée Cayer, contrôleure.

La direction de Groupe Ecco Boîtes Pliantes, une entreprise située dans le parc industriel Olivier-Chalifoux à Saint-Hyacinthe, vient de conclure un nouveau contrat de travail d’une durée de quatre ans avec ses employés syndiqués.

En pleine négociation de la future convention collective qui était échue depuis mai 2011, un incendie majeur avait alors causé des pertes supérieures à 2 M$.

« En raison de cet incendie, nos priorités avaient soudainement changé. Grâce au soutien et à la collaboration de nos employés, six jours après cet événement nous étions en mesure de redémarrer la production », indique avec fierté Mario Dumont, directeur de production chez Groupe Ecco Boîtes Pliantes.Spécialisée dans la fabrication de boîtes en carton principalement pour l’industrie alimentaire, l’entreprise emploie 75 personnes dont 50 représentées par la section locale 145 du Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) affiliée à la FTQ.En vigueur depuis janvier, le nouveau contrat de travail prévoit des augmentations salariales annuelles de l’ordre de 2 %. De plus, des bonis conditionnels au rendement et à la qualité de la marchandise produite seront octroyés aux employés. Les perspectives de développement semblent encourageantes chez le Groupe Ecco Boîtes Pliantes qui prévoit embaucher ces prochains mois une dizaine de personnes.

image