Un pas dans la bonne direction | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageÉditorialimage
Un pas dans la bonne direction
5 juin 2014

Un pas dans la bonne direction

Espaces Saint-Hyacinthe

La Société d'agriculture de Saint-Hyacinthe a frappé un grand coup en créant l'organisme Espaces Saint-Hyacinthe pour prendre d'assaut le marché des foires commerciales et des expositions. L'ouverture prochaine d'un tout nouveau pavillon sur le site de l'expo lui donne une force d'attraction considérable.

Avec quatre pavillons regroupés sur un même site, la Société d'agriculture a maintenant en main les cartes nécessaires pour jouer un rôle majeur dans un domaine compétitif, celui de l'organisation d'événements.Il ne lui reste qu'à jouer ses cartes de la bonne façon.Pour la relance du tourisme d'affaires, il s'agit certes d'un pas dans la bonne direction et on comprend le maire de Saint-Hyacinthe de s'en réjouir.C'est une étape intéressante et un atout de plus dans le jeu de Saint-Hyacinthe.Mais ce n'est pas pour autant la solution à tous nos maux. Loin de là.On a beau avoir des pavillons nécessaires pour accueillir des expositions et des foires de toutes tailles, encore faudra-t-il trouver moyen d'héberger à proximité des exposants et des visiteurs de passage. Avec la fermeture de l'Hôtel des Seigneurs, le déficit de chambres reste entier. Il en manque facilement deux ou trois centaines pour aspirer à attirer des manifestations d'envergure, avec un certain rayonnement. On ne peut pas penser sérieusement à attirer des manifestations majeures chez nous, en obligeant les gens à dormir à Drummondville, à Beloeil ou à Boucherville. Autre point sensible, malgré toute la bonne volonté de la Société d'agriculture et la polyvalence de ses installations, elle ne peut pas offrir d'offre intégrée au niveau de l'hébergement sur le site, ce qu'offrira Drummondville avec l'ouverture de son centre de foires et d'un hôtel.La situation actuelle ne peut donc annoncer le retour à court terme des congrès qui ont longtemps été notre pain et notre beurre au niveau du tourisme d'affaires.Pour reprendre sa position de force dans le domaine, il faut donc espérer l'ouverture ou la réouverture d'un complexe hôtelier annexé à un centre des congrès digne de ce nom. C'est pour cela que la relance de l'Hôtel des Seigneurs et de son centre des congrès demeure primordiale et certes la solution la plus rapide à une reprise concrète du tourisme d'affaires. Malheureusement, ce scénario ne semble pas vouloir aboutir rapidement, au grand dam des gens d'affaires et de la Ville.Dans la perspective où le nouveau propriétaire du complexe hôtelier et le syndicat des employés de l'Hôtel des Seigneurs ne pourraient s'entendre, et ce scénario catastrophe est loin d'être à écarter, il faudra donc rapidement mettre en marche une alternative propice à doter Saint-Hyacinthe d'un nouvel hôtel et d'un centre des congrès. La relance du tourisme d'affaires passe par là, tout comme le succès du plan d'affaires concocté par Espaces Saint-Hyacinthe.

image