La lumière au bout du tuyau | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageÉditorialimage
La lumière au bout du tuyau
12 juin 2014

La lumière au bout du tuyau

Référendum

C'est dimanche en soirée que l'on devrait être fixé (enfin!) sur le sort qui attend quelques dizaines de résidents du boulevard Laframboise, secteur Saint-Thomas-d'Aquin, à savoir s'ils profiteront ou pas du réseau d'égout.

C'est par référendum que ces gens se prononceront. Les principaux concernés ont leur sort entre leurs mains et la démocratie fera le reste puisque les élus se rangeront du côté de la majorité. On enterrera le projet ou les tuyaux. Ce sera l'un ou l'autre et cela mettra le couvercle sur un dossier qui a été bien mal mené par l'administration maskoutaine. Depuis huit ans, la Ville de Saint-Hyacinthe aura maintes fois enterré, puis rouvert la porte au prolongement, au gré des pressions et des insatisfactions populaires. En 2012, en conférence de presse, l'ex-maire Bernier avait pourtant solennellement relégué tout prolongement aux oubliettes.« Après avoir analysé la possibilité d'offrir une desserte en égout sanitaire dans les secteurs à faible densité du boulevard Laframboise, Petit rang et rang des Petits étangs et de la rue des Seigneurs Est, les membres du conseil municipal ont choisi, après une étude sérieuse, d'assurer le respect des orientations du plan directeur du prolongement du réseau sanitaire », avait dit M. Bernier en annonçant qu'aucun prolongement dans ces secteurs ne verrait le jour. Disons que l'expression « étude sérieuse » a rapidement eu du plomb dans l'aile. On connaît la suite.La Ville a changé son fusil d'épaule quand il a été démontré qu'une solution toute simple, et pourtant connue de l'administration municipale pourrait être mise de l'avant pour relier le secteur Petit rang et rang des Petits étangs via La Présentation.Les pressions ont aussi eu raison des conclusions de l'« étude sérieuse » pour relancer le dossier dans le secteur du boulevard Laframboise qui fait maintenant l'objet d'un référendum. En cas de victoire du oui (la page Facebook Non aux égouts inéquitables ne compte que 5 mentions j'aime), l'égout sanitaire sera installé, au grand dam d'une partie des résidents qui se sont autrefois conformés aux directives de la Ville et dotés d'installations sanitaires conformes en se disant qu'il n'y aurait jamais de prolongement d'égout dans leur secteur. Ces gens devront donc payer deux fois.On comprend et partage leurs frustrations et leur envie de poursuivre la Ville.Du côté de la rue Des Seigneurs Est, il n'y aura pas de référendum. Le maire Claude Corbeil a confirmé le mois dernier en séance publique que la Ville ne donnera pas suite au prolongement réclamé ce printemps par une poignée de résidants.La décision s'est prise en pléni��re et de façon majoritaire, a dit le maire.On ignore donc ce qui s'est dit et qui a voté pour ou contre ce projet. Pire, cette décision sans appel n'a même pas fait l'objet d'une résolution en bonne et due forme. Voilà qui ne fait pas tellement sérieux. Beaucoup trop de débats se font et de décisions se prennent encore en cachette à la Ville de Saint-Hyacinthe.

image