Bourdon et les commotions | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageÉditorialimage
Bourdon et les commotions
1 janvier 2015

Bourdon et les commotions

Disons que c’est une histoire de plus à ajouter à la longue liste des arguments qui militent en faveur de l’interdiction des mises en échec au niveau bantam et midget CC et BB. Moi le premier, je souhaite que des changements soient apportés dès la saison prochaine si possible. Il en va de la santé de mon fils... et de la mienne!

Comme parent, je n’ai jamais été aussi stressé que cette année en regardant mon fils pratiquer ce sport qu’il aime tant, tout en s’initiant à la réalité du hockey élite et des mises en échec. Ma tension au cou était palpable en début de saison.

Je commence à peine à relaxer, mais jamais complètement.

Preuve qu’on ne peut pas apprivoiser toutes nos peurs. Et que les meilleures épaulettes et le meilleur casque protecteur au monde ne peuvent tout prévenir.

Pour les Marc-André Bourdon en devenir, il est à espérer que le gros bon sens s’imposera en 2015 et que les mises en échec dans les catégories élites qui ne mèneront jamais à la LNH deviennent chose du passé.

En attendant ce jour, bouge tes pieds et surtout garde la tête haute Félix-Antoine!

Un coup d’épaule et une baie vitrée sont si vite arrivés...

Comme amateur de sport d’abord et en tant que parent d’un vaillant Mousquetaire bantam CC ensuite, j’ai lu avec grand intérêt l’entrevue réalisée par notre journaliste Maxime Prévost-Durand avec Marc-André Bourdon.

Le défenseur maskoutain qui a fièrement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie y racontait en toute franchise les circonstances qui l’ont amené à mettre fin prématurément à sa carrière. C’est une histoire triste de commotions cérébrales à répétition et d’un jeune garçon qui aimait trop le hockey. Beaucoup trop.

Cette histoire donne froid dans le dos et porte à réflexion.

Je vous invite d’ailleurs à retrouver ce texte sur le web si jamais il vous avait échappé. On devrait même en faire une lecture obligatoire. Autant pour les jeunes, les entraîneurs et les parents, que pour les bonzes de Hockey Québec.

Disons que c’est une histoire de plus à ajouter à la longue liste des arguments qui militent en faveur de l’interdiction des mises en échec au niveau bantam et midget CC et BB. Moi le premier, je souhaite que des changements soient apportés dès la saison prochaine si possible. Il en va de la santé de mon fils... et de la mienne!

image