Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Que faire avec la Cité?
20 mars 2014

Que faire avec la Cité?

L'annonce du départ de Mario De Tilly est encore toute chaude et pas complètement digérée que déjà nombre de questions surgissent au sujet de l'avenir de la Cité de la biotechnologie et de sa toute petite équipe.

D'abord, il faudra connaître les plans de Nathalie Laberge, directrice générale adjointe de la Cité et conjointe de Mario De Tilly. Si elle ne démissionne pas, il faudra voir si elle veut et peut rester en place, surtout dans la mesure où son conjoint prend les commandes d'un organisme similaire en Montérégie. Pas évident.Et pas sûr qu'elle soit très enthousiaste à l'idée de répondre aux questions qui se poseront dans le futur sur les gestes et dépenses passés du CLD ou de la Cité, elle qui ne pourra pas plaider l'ignorance contrairement à un nouveau directeur général. Peut-être cherchera-t-elle aussi à monnayer sa séparation à l'amiable, un privilège dont pourrait même se prévaloir Mario De Tilly, et ce, malgré sa démission! Les présidents de la Cité et du CLD n'ont pas écarté la possibilité de le récompenser, sans pour autant s'engager à rendre public ces modalités de départ le cas échéant.Pour assurer la pérennité de la Cité et de tous les projets qui sont en chantier, il faudra rapidement assurer la stabilité. La Ville de Saint-Hyacinthe, qui a déjà réclamé que soit modifiée la charte de la Cité en sa faveur, devra imposer ses vues. Considérant l'opportunité qui se présente, et compte tenu du fait que le statu quo actuel n'est pas souhaitable, elle pourrait peut-être s'inspirer de ce qui existe à Longueuil où l'on retrouve à la fois un CLD et un organisme connu sous le nom Développement économique Longueuil, le bras économique de l'agglomération. Les deux organismes sont totalement indépendants et fonctionnent en vase clos avec des équipes distinctes, même si un représentant du CLD siège également à DEL. Sauf que DEL, qui tire la majeure partie son financement de l'agglomération, est en lien direct avec la Ville de Longueuil et est surveillé étroitement par la Vérificatrice générale de la Ville de Longueuil, notamment en matière d'octrois de contrats.

M.B.

image