Mise en garde à l'eau | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Mise en garde à l'eau
8 septembre 2011

Mise en garde à l'eau

Au lendemain d'une conférence de presse dans laquelle elle se félicitait pour sa gestion des retombées du passage de la tempête Irène, la Ville de Saint-Hyacinthe a dû déployer de façon préventive ses mesures d'urgence à la suite d'un problème constaté avec la qualité de l'eau potable.

Au lendemain d'une conférence de presse dans laquelle elle se félicitait pour sa gestion des retombées du passage de la tempête Irène, la Ville de Saint-Hyacinthe a dû déployer de façon préventive ses mesures d'urgence à la suite d'un problème constaté avec la qualité de l'eau potable.

Un avis d'ébullition a été annoncé en milieu de journée mercredi dernier pour une période de 48 heures, sans préciser qu'il s'appliquait aussi aux municipalités voisines alimentées par la Ville. L'avis a finalement été levé vendredi vers 11 h.Pour alerter les Maskoutains, Saint-Hyacinthe a fait appel aux médias, à l'informatique et à la technologie. Plusieurs Maskoutains ont en effet reçu un appel téléphonique enregistré dans lequel on les informait de la situation. J'écris plusieurs à défaut de pouvoir écrire tous les Maskoutains. Cet appel n'est jamais venu chez moi.On me dit que cette situation s'expliquerait par le fait que mon numéro est privé.Numéro privé signifie donc être privé d'appels inopportuns... et opportuns parfois. C'est un risque à prendre. Mais on me dit aussi qu'au besoin, je n'ai qu'à appeler à la Ville pour faire ajouter mon nom et mon numéro personnel sur les listes en cas d'urgence.C'est quand même bon à savoir et je le saurai pour la prochaine fois. J'ai aussi constaté que l'information ne s'est pas rendue partout ou plutôt qu'elle n'a pas été interprétée de la même façon par tous les commerçants.Dans les restaurants, on pouvait constater une certaine confusion face à l'avis d'ébullition. J'ai vu des restaurants servir de l'eau du système d'aqueduc jeudi et d'autres des boissons gazeuses en fontaine mercredi soir et jeudi.Même qu'aux Galeries, un restaurant de fast-food avait condamné sa liqueur en fontaine et ne servait que de l'eau embouteillée et des jus pendant que son voisin direct servait de la liqueur en fontaine à qui mieux mieux. Pas facile de s'y retrouver.Il faudra peut-être tirer les leçons qui s'imposent et apporter des ajustements aux procédures ou aux protocoles utilisés en situation d'urgence.La bonne information doit se rendre partout et elle doit surtout être bien comprise.Vaut mieux prévenir que guérir non?

M.B.

image