Le ménage du printemps | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Le ménage du printemps
27 février 2014

Le ménage du printemps

Les résultats des élections de novembre 2013 ont permis à de grandes villes de faire du ménage, de remettre de l'ordre dans la cabane.

La Ville de Montréal a pris les grands moyens pour se refaire une virginité avec l'embauche de Denis Gallant, ex-procureur de la Commission Charbonneau, au nouveau poste d'inspecteur général. Il s'amène à l'hôtel de ville de Montréal pour faire échec à la corruption et à la collusion.Méchant mandat, vous en conviendrez. Il entend mettre son nez partout. Une de ses déclarations m'a particulièrement rejoint et je vous la partage : « Dès que la Ville est dans le décor, dès que vous avez une piastre d'un citoyen qui paie ses taxes municipales, l'inspecteur général a le droit d'y aller. »Cet homme pense exactement comme moi.Outre Montréal, la Ville de Laval a elle aussi décidé de laver plus blanc que blanc après l'ère Gilles Vaillancourt. La Presse nous apprenait la semaine dernière que Laval va entreprendre une révision complète de 15 organismes municipaux afin d'évaluer leur pertinence, leur structure de gouvernance et leurs orientations stratégiques.Dans le lot, on retrouve le Cosmodôme, le Centre local de développement, la Cité de la culture et du sport, la Cité du savoir et Laval Technopole.À ma connaissance, ce sont tous des organismes autonomes, des OSBL, qui ont leurs propres conseils d'administration. Mais de toute évidence, la Ville de Laval ne se préoccupe pas trop de savoir si ces organismes sont publics ou privés.L'administration du maire Marc Demers a décidé de mettre le nez dans ses propres affaires, question de vérifier que les mesures de transparence et de reddition de comptes sont efficaces. Chapeau au maire Demers pour ce ménage du printemps annoncé. Reste maintenant à savoir si tous les organismes de Laval vont se payer un avocat à 700 $ l'heure pour tenir la femme de ménage à bonne distance. « Si ces organismes n'ont rien à cacher, pourquoi le feraient-ils? » me direz-vous.Excellent raisonnement chers lecteurs, votre sagesse m'inspire...

M.B.

image