Les papilles en péril | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Les papilles en péril
13 mars 2014

Les papilles en péril

L'organisation du Rendez-vous des papilles a fait le nécessaire pour assurer la présentation d'une onzième édition l'automne prochain. Elle a confié l'organisation à la Chambre de commerce qui aura tout un défi sur les bras.

Elle devra se débrouiller avec les moyens du bord et un budget réduit pour orchestrer une foire agroalimentaire digne de ce nom. Le tout confiné au parc Casimir-Dessaules, au lieu du lieu phare que représente le marché public.On raconte au centre-ville que les commerçants sont divisés et que plusieurs en ont soupé des désagréments et des supposées retombées inhérentes au Rendez-vous des papilles, une activité familiale qui s'étend sur un seul week-end. Les plus âgés et allumés se souviendront que c'est un peu la même rengaine qui a contribué à couler le défunt Festival Rétro au milieu des années 2000.C'est aussi un peu triste d'entendre ces bruits de coulisses d'un groupe qui ne manque pas une occasion de réclamer plus de soutien à l'égard du centre-ville. Le comité de travail qui se penchera sur l'avenir du Rendez-vous des papilles aura fort à faire pour refaire l'unité des marchands autour de cette activité pourtant rassembleuse. Pour le bénéfice du comité, j'oserais suggérer trois choses.D'abord, l'idée porteuse d'une activité grand public sur l'agroalimentaire colle parfaitement à l'image de Saint-Hyacinthe et ne devrait pas être remise en question. Ensuite, il serait peut-être bon de revoir les bilans financiers des éditions précédentes pour vérifier si l'argent investi l'a été à la bonne place et dans des dépenses pertinentes. Enfin, il serait peut-être le temps de revenir à la base et de regarder ce qui se fait ailleurs, dont à Acton Vale. Là-bas, le milieu se mobilise depuis des années autour de la foire agroalimentaire de la MRC d'Acton qui prépare d'ailleurs activement, sous l'égide la chambre de commerce locale, sa 17 e édition. Il y aurait sans doute matière à s'inspirer à peu de frais d'une recette gagnante.Saint-Hyacinthe a beau se targuer d'être une Terre d'innovation, parfois il ne faut pas chercher à réinventer la roue...

M.B.

image