Olymel : Saint-Valérien doit bouger | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Olymel : Saint-Valérien doit bouger
22 mai 2014

Olymel : Saint-Valérien doit bouger

Il y a déjà sept ans que la société Olymel a fermé les portes de son abattoir de Saint-Valérien et de son usine de découpe de Saint-Simon. Et cela fait maintenant sept ans que l'on attend qu'il se passe quelque chose.

Mais il ne se passe rien, ou si peu.Voilà que l'on apprend que le CLD Les Maskoutains et la municipalité de Saint-Valérien ont élaboré une revalorisation du site en question.Le plan original parlait de l'aménagement d'une sorte de motel industriel dédié aux travailleurs autonomes et d'un développement domiciliaire. Je crois comprendre que ce plan a quelque peu été revu depuis la réalisation d'une étude stratégique qui a mis un bémol sur le mérite et l'attrait d'un bâtiment dédié aux travailleurs autonomes.Je ne suis pas un fin stratège, mais à première vue, je m'expliquerais mal l'intérêt pour un travailleur autonome de se rendre à Saint-Valérien profiter de services communs quand les avantages du travail dit autonome est principalement et justement l'autonomie, la souplesse des horaires et des déplacements et le fait de pouvoir déduire plusieurs dépenses qui découlent de la nécessité d'un bureau fixe à son propre domicile.Cela dit, et c'est l'enjeu principal en ce qui me concerne, Olymel n'a pas fermé la porte à l'idée de se départir de ses installations de Saint-Valérien. Cette porte semble même grande ouverte. La municipalité devrait donc saisir cette opportunité.Même si elle ne sait pas trop pour l'instant ce qu'elle pourrait en faire, cela lui donnerait au moins la mainmise sur un important levier de développement. Elle serait alors maître de sa destinée et ne serait plus dans la position du simple spectateur passif devant l'inaction et le désintérêt d'Olymel pour un milieu qui fut autrefois si bon pour elle.Reste à connaître bien entendu le prix d'une telle acquisition. Et ensuite à convaincre les résidants de Saint-Valérien qu'une telle dépense représente bien plus un bon investissement. Faudra ensuite trouver la bonne vocation et un bon locataire.Ce que l'on sait maintenant, c'est que ce bon locataire ne sera plus jamais Olymel. Il serait grand temps d'en faire son deuil et de passer à autre chose.Oui, ce serait dans l'intérêt de tout le monde.

M.B.

image