Casavant au CAG | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageEntre Les Lignesimage
Casavant au CAG
26 juin 2014

Casavant au CAG

En cette fin d'année scolaire, il faut déjà avoir un oeil sur la rentrée. Pas sur la prochaine, mais celle de 2015. C'est à ce moment que la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) devrait investir les anciens locaux du collège Antoine-Girouard (CAG).

Puisque la CSSH et le Séminaire se sont mis d'accord sur les modalités d'acquisition du CAG, il ne reste que deux grandes étapes à franchir avant le grand jour.La première consiste à obtenir la bénédiction du ministre de l'Éducation et du Conseil du Trésor. À ce chapitre, on nous confirme que le ministre Bolduc a recommandé le projet à son collègue du Trésor. Pour rêver à une rentrée à l'automne 2015, le feu vert du grand argentier du Québec doit venir avant le 30 septembre. Si la logique est respectée, ce feu vert viendra. Un « non » n'est pas acceptable considérant tous les efforts qui ont déjà été investis dans le projet, les besoins criants des élèves de la CSSH et la rentabilité démontrée du projet.La seconde étape doit se faire à l'interne. La CSSH doit décider en septembre ce qu'elle compte faire de cette école et quelle clientèle elle y transférera. Il y a trois scénarios sur la table et ils tournent tous autour des écoles Casavant et Fadette.Les deux scénarios qui se démarquent sont ceux d'un transfert pur et simple de l'école secondaire Casavant au Séminaire ou d'une fusion administrative des écoles Casavant et Fadette avec un partage des programmes et des clientèles entre les locaux de Fadette et du Séminaire. Considérant les organisations passées au niveau secondaire à Saint-Hyacinthe, je prône le déménagement de Casavant vers le Séminaire, sans fusion des deux écoles, sinon quelques accommodements raisonnables. Bref, le statu quo de la simplicité volontaire. Il y a déjà assez de choses à penser avec un déménagement, sans devoir en plus se soucier des structures, des questions syndicales et des tracasseries administratives qui découleraient d'une fusion de deux écoles.Il ne faudrait pas non plus revenir en arrière au niveau de l'organisation des écoles et des partages de cycles. Nos trois écoles secondaires publiques ont acquis leur identité propre au cours des dernières années et doivent regarder vers l'avant.La fusion administrative de Fadette et Casavant sera une idée intéressante à développer le moment venu, soit quand la CSSH pourra étendre ses activités dans tout le Séminaire. Elle aura alors tout l'espace requis pour y loger deux écoles.

M.B.

image