Bacs de récupération de vêtements : mise au point de Diabète Saint-Hyacinthe | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageForumimage
Bacs de récupération de vêtements : mise au point de Diabète Saint-Hyacinthe
23 janvier 2014

Bacs de récupération de vêtements : mise au point de Diabète Saint-Hyacinthe

Nous aimerions rectifier certaines informations, erronées, qui circulent au sein du public maskoutain. Certains croient, à tort, que les revenus des bacs de récupération de vêtements recueillis à Saint-Hyacinthe par Entraide diabétique du Québec ne profitent pas à la population locale.

Alors voici un compte rendu de ce que l'association Diabète Saint-Hyacinthe fait des revenus de ses bacs et qui servent dans notre milieu. Il y a plus de dix ans, nous avons débuté à faire de l'aqua-forme deux fois par semaine au Centre culturel, à l'époque. Par la suite, nous avons débuté un programme d'exercices donné par un kinésiologue.Nous offrons également aux gens de la région des cours de yoga sur chaise avec une spécialiste, et ce, depuis quatre ans. Nos membres ainsi que le public en général peuvent aussi bénéficier des conférences données par des pofessionnels de la santé, néphrologue, endocrinologue, podiatre et autres. Cette année, des cours, beaucoup fréquentés, ont été donnés sur l'alimentation par des nutritionnistes, défrayés par notre organisme.L'été dernier, nous avons défrayé le séjour d'un jeune étudiant diabétique de type 1, de notre ville, au camp de vacances Trois Saumons spécialisé pour les jeunes diabétiques, afin que ceux-ci se familiarisent avec leurs prises de glycémie et leurs doses d'insuline ainsi que l'acceptation de leur maladie.Tout ce que nous offrons, gratuitement ou à moindre coût, est en accord avec notre mission qui est d'informer, sensibiliser et prévenir le diabète une maladie souvent sournoise et méconnue.Espérant que ces renseignements sauront vous éclairer et que nous puissions continuer, à l'avenir, à faire profiter notre population maskoutaine des avantages que nous pouvons offrir grâce aux retombées économiques de nos bacs de récupération.

Pierrette Chicoine, présidenteDiabète Saint-Hyacinthe

image