L’office municipal d’habitation pénalise les familles avec un règlement figé dans le béton | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageForumimage
L’office municipal d’habitation pénalise les familles avec un règlement figé dans le béton
6 février 2014

L’office municipal d’habitation pénalise les familles avec un règlement figé dans le béton

Il y a dix ans, j’ai accompagné une famille immigrante pour s’inscrire aux appartements à prix modiques de l'office municipal d'habitation de Saint-Hyacinthe.

Comme il s'agissait d'une famille de quatre enfants, le résultat de l’analyse prescrivait un loyer de quatre chambres. La secrétaire nous confirma alors qu’il y en a peu et qu’ils se vident que très rarement. Les parents demandèrent alors un trois chambres qui conviendrait très bien puisque qu’actuellement, ils étaient quatre dans la même chambre. On leur a répondu que c’était impossible. Le lendemain, j'ai communiqué avec le maire Claude Bernier qui m'a ensuite recommandé au conseiller Émilien Pelletier puisque c’est lui qui s’occupait de ce dossier. Monsieur Pelletier m'a alors téléphoné pour m’expliquer la loi. Je lui ai répondu que la loi, je la connais, ce que je veux c’est de changer le 4 chambres pour un trois chambres. Malheureusement en vain puisque rien n'a changé.Résultat: les enfants ont finalement vécu huit ans dans la même chambre et la famille n’a jamais eu de loyer à prix modique même si elle a été longtemps la première sur la liste d'attente. Puis, l’an passé, je me présente à nouveau pour la même raison, mais cette fois pour une famille de trois enfants. La semaine passée avec le père, nous sommes retournés pour connaître son rang avant d'obtenir un logement. La secrétaire, nous a indiqué le treizième sur la liste, mais un quatre chambres, la règle maintenant c’est une chambre par enfant.. On lui demande alors de changer pour une chambre de moins. Impossible, c’est le règlement. Actuellement, ils sont les trois enfants dans une seule et unique chambre très petite, aucun bureau, faute d'espace.À qui peut-on demander de changer pour un trois chambres, ai-je demandé? La secrétaire a refusé catégoriquement. Je comprends son impuissance, car ce n’est pas elle qui fait les lois. C’est le règlement de la Société d’habitation du Québec.Sauf que l'on pénalise les familles qui ont plus de deux enfants. J'ose quand même cette question : pourquoi les parents ne pourraient-ils pas déterminer leurs besoins eux-mêmes, plutôt que d’attendre en vain l’idéal, sans jamais l’obtenir?

Ginette Ledoux, retraitée

N. B.: L’Office municipal d’habitation de la Ville de Saint-Hyacinthe a pour mission d’administrer, de développer et d’offrir, selon les normes de la SHQ (Société d’habitation du Québec), des logements de qualité pour des personnes à revenu faible ou modeste, ou encore une clientèle ayant des besoins spécifiques en habitation.

image