Pâques nous rend meilleurs | Le Courrier
Opinion
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageOpinionimageForumimage
Pâques nous rend meilleurs
17 avril 2014

Pâques nous rend meilleurs

Dans moins d’une semaine, la belle fête de Pâques sera à nos portes. Sans doute la laisserons-nous entrer dans nos maisons! Mais, que signifie-t-elle de nos jours pour chacun de nous?

L’attendons-nous avec impatience ou nous contentons-nous de l’accueillir seulement parce qu’elle est là? Se peut-il que cette fête ait perdu de son sens auprès de la plupart des gens? A-t-elle la cote auprès de nos jeunes qui grandissent sans se soucier de ce qui pourrait leur arriver plus tard? A-t-elle encore sa raison d’être auprès des adultes dans la trentaine et la quarantaine, ces adultes qui ont hérité des mêmes connaissances que leurs parents puisque l’enseignement religieux se donnait encore dans les écoles dans le temps de leur jeunesse? A-t-elle toujours sa place dans la tête et le coeur des aînés, ces hommes et ces femmes qui ont dépassé le cap de la soixantaine, qui ont appris, le temps aidant, qu’il fallait user de discernement afin de mieux croire? La société, notre société a changé. Pour le mieux, je pense. Et aussi pour le pire. Ce qu’on a gagné sur un côté, on l’a perdu sur l’autre. On croit en soi, mais on fait de moins en moins confiance aux autres. On a appris à rire facilement, mais notre coeur est souvent triste. On se tourne continuellement vers la science oubliant trop souvent qu’on pourrait se tourner vers quelqu’un de bien plus grand que nous. On a perdu le sens de l’humilité. On veut être reconnu, on veut se démarquer et on oublie trop souvent le sens des mots médisance et calomnie. On parle des autres sans retenue et on va jusqu’à en rire très souvent. On s’est débarrassé des barrières et on privilégie la liberté complète à tout prix. Nos valeurs sont devenues individuelles conçues pour notre service. Bien peu de gens revendiquent encore le droit d’agir selon leurs principes. Cela fait dépassé, rétro, hors case. Mais, il y a la fête de Pâques. Qu’a-t-elle à avoir dans tout ça? C’est évident, il me semble. C’est cette fête-là qui nous rend meilleurs. Elle nous rappelle qui nous sommes, d’où nous venons et vers quoi nous nous dirigeons. Elle met en évidence la vie et la mort. Elle nous enseigne les lois à suivre pour nous améliorer, pour marcher dans la bonne direction. Elle apporte la paix, la sérénité, l’espoir, la confiance. Elle nous rend plus forts, plus courageux, plus audacieux. Elle nous façonne des ailes qui nous donnent le goût de ne pas rester centrés uniquement sur nous et nos préoccupations personnelles. Elle nous fait comprendre que le plus grand parmi nous peut devenir d’un coup le plus petit et qu’il ne faut pas chercher à écraser l’autre. En somme, accorder de l’importance à Pâques, c’est faire preuve d’intelligence autant que de prévoyance. Avec Pâques, on a tout à gagner, rien à perdre. Avec Pâques, on a les meilleures raisons du monde pour se sentir joyeux et pour continuer de l’être jusqu’à la fin de notre vie. C’est pour toutes ces raisons que j’aime cette fête plus que toutes les autres. Et c’est pourquoi il me paraît si important de la souligner année après année. Joyeuses Pâques!

Dolorès Daviau

image