22 novembre 2018
Le 24 novembre au Parvis
Pour un instant avec Harmonium
Par: Olivier Dénommée
Guy Giroux et Thierry Cotton, assis, ainsi que deux autres musiciens seront accueillis au Parvis le 24 novembre par le chef Denis Côté. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Guy Giroux et Thierry Cotton, assis, ainsi que deux autres musiciens seront accueillis au Parvis le 24 novembre par le chef Denis Côté. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Même en 2018, 40 ans après la dissolution du groupe, Harmonium demeure un des groupes de musique québécoise les plus pertinents et marquants à ce jour. Le vibrant hommage rendu aux membres à l’ADISQ ces dernières semaines en est un parfait témoignage, tout comme la présence de groupes hommage décidés de faire vivre sur scène les grandes compositions d’Harmonium. Pour un instant est l’un de ces projets, de passage au Parvis le 24 novembre pour y interpréter les deux premiers opus du groupe mythique.

Guy Giroux, fondateur du projet, s’avoue profondément marqué par Harmonium et sa musique, comme beaucoup d’autres de sa génération. « J’ai vu Harmonium à deux reprises, en 1974 et l’année suivante. Deux soirées magiques, se souvient-il. Harmonium, c’est un peu la trame sonore de mon adolescence et j’en écoutais beaucoup l’été où j’ai fait mes expériences! » Encore aujourd’hui, la nostalgie le frappe dès qu’il réécoute ces chansons, sentiment partagé par plusieurs Québécois.

C’était tout naturel pour lui de s’allier à trois autres musiciens – Thierry Cotton, Joanie Saint-Amand et Jean-Guy Archambault – pour faire honneur à ces chansons, se spécialisant dans les deux premiers albums de la formation, Harmonium et Si on avait besoin d’une cinquième saison. « En spectacle, on joue ces deux albums au complet, presque dans l’ordre. La seule différence, c’est qu’on commence le deuxième album avec la longue pièce instrumentale », précise le guitariste et chanteur qui partage sa date de fête avec Serge Fiori.

C’est avec plaisir que les membres de Pour un instant apportent sur scène cette musique que les plus jeunes ne connaissent peut-être pas. Thierry Cotton fait partie de ceux qui n’ont jamais pu assister à un spectacle d’Harmonium, mais qui a été marqué par sa musique. « J’en écoutais dans ma jeunesse. Dans le temps, les instruments acoustiques et à vent étaient vraiment à l’avant-plan par rapport à aujourd’hui », note le multi-instrumentiste issu du milieu du jazz.

Le groupe s’est donné tout un défi en recréant l’énergie du groupe avec seulement quatre musiciens, mais peut se targuer de n’utiliser aucune séquence pour arriver à un résultat plutôt fidèle. Par contre, ne cherchez pas de batterie puisqu’en live, Harmonium évitait cet instrument avant son troisième album, L’Heptade. « On voulait revenir à cet esprit-là, et ça rend le spectacle plus intime », confirme Guy Giroux, qui a un timbre de voix relativement proche de celui de Serge Fiori. Le cachet du Parvis devrait aussi contribuer à l’expérience, estime-t-il.

Une expérience

Pour un instant invite la population maskoutaine à vibrer avec lui le temps d’un spectacle de 90 minutes le samedi 24 novembre dès 20 h 30. « Ce sera de beaux souvenirs pour ceux qui ont connu Harmonium et une belle découverte pour les autres. Il y aura beaucoup d’émotions ce soir-là! », conclut M. Giroux. Les billets sont en prévente au coût de 15 $ au numéro 450 261-8504 ou 20 $ à la porte. Ceux qui désirent souper au Parvis avant la représentation peuvent réserver au 450 774-0007, donnant accès à des places VIP.

image