14 septembre 2017
Centraide Richelieu-Yamaska
Près de 30 M$ investis dans la communauté
Par: Le Courrier
Des membres de l’équipe de Centraide Richelieu-Yamaska sont fiers de montrer qu’une somme de près de 30 MS a été investie dans la région maskoutaine depuis 20 ans.

Des membres de l’équipe de Centraide Richelieu-Yamaska sont fiers de montrer qu’une somme de près de 30 MS a été investie dans la région maskoutaine depuis 20 ans.

C’est une somme de 29 220 771 $ que Centraide Richelieu-Yamaska a investi dans son réseau d’organismes communautaires au cours des 20 dernières années pour changer la vie des personnes vulnérables du territoire Richelieu-Yamaska. 

Le cap des 30 M$ sera franchi au cours des prochaines semaines puisque la générosité des donateurs lors de la campagne 2016 permettra à l’organisme de remettre 1 444 974 $ au sein de la communauté du territoire Richelieu-Yamaska en 2017, et ce, afin d’assurer l’essentiel, de soutenir la réussite des jeunes, de briser l’isolement social et de bâtir des milieux de vie rassembleurs. Cette somme sera distribuée auprès de 67 organismes, programmes et services partenaires qui interviennent auprès des personnes démunies de notre région. 

« En ces temps plus difficiles, il ne faut pas négliger l’importance de l’aide de Centraide R-Y dans la vie des 80 000 personnes aidées annuellement. Des jeunes qui n’ont pas le matériel pour faire leur année scolaire, des familles qui ont faim, des aînés qui souffrent d’isolement… Chaque don a son impact positif et peut faire la différence », affirme Daniel Laplante, directeur général de Centraide R-Y. 

Dans la MRC des Maskoutains, c’est une somme totalisant 282 270 $ qui sera partagée entre l’Auberge du cœur Le Baluchon, le Camp Richelieu de Saint-Hyacinthe, le Centre de la Famille Saint-Pie, le Centre Louise Bibeau, Contact Richelieu-Yamaska, la Clé sur la Porte, la Maison des jeunes de Saint-Hyacinthe, la Moisson Maskoutaine, le Centre de Bénévolat de Saint-Hyacinthe, le Petit Pont, le programme d’aide aux devoirs les Apprentis-Sages, la Maison Alternative de développement humain (MADH), la Maison des jeunes des Quatre-Vents, la Maison l’Alcôve, le Mouvement action chômage et le Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains.

Abandon du regroupement

Au printemps, un projet de regrouper sept organismes Centraide du Québec incluant celui de Richelieu-Yamaska avait été envisagé. L’objectif visé était d’accroître les capacités de chaque organisme et de redonner davantage au milieu. Début juin, le conseil d’administration de Centraide R-Y a changé son fusil d’épaule en se retirant de ce projet de regroupement. « Pour le moment, nous croyons que demeurer seul pour accomplir notre mission est la bonne décision à prendre », considère Daniel Laplante.

Celui-ci estime que Centraide R-Y dispose de ressources financières suffisantes pour moderniser et développer ses pratiques dans le domaine de la philanthropie. La nouvelle structure qui devrait rassembler Centraide Abitibi Témiscamingue et Nord-du-Québec, Centraide Centre-du-Québec, Centraide Gatineau-Labelle-Hautes-Laurentides, Centraide Lanaudière, Centraide Mauricie et Centraide Sud-Ouest du Québec devrait être opérationnelle au plus tard en janvier 2018. La 62e campagne de financement de Centraide R-Y a été lancée le 14 septembre, dans le cadre d’un déjeuner-conférence en compagnie de Geneviève Everell..

image