26 janvier 2012
Tekmek
Quand le métal n’a plus de secret!
Par: Le Courrier
Alain Sicotte, dirigeant de l'entreprise Tekmek

Alain Sicotte, dirigeant de l'entreprise Tekmek

Fabriquer et souder des produits métalliques, c’est le quotidien d’Alain Sicotte, propriétaire et fondateur de Tekmek, une jeune entreprise performante créée en 2007 et située dans le parc industriel Théo-Phénix.

L’assemblage et la soudure de précision sont le premier créneau développé par Tekmek. Toutefois, Alain Sicotte continue de collaborer avec certains artistes sur des projets culturels et également de fabrication ou de soudure, car il en retire beaucoup de satisfaction. Son côté créateur, allié au savoir-faire dans lequel il excelle, ont permis de fabriquer à l’usine des pièces destinées à des acrobates. Depuis, elles ont fait le tour de la planète avec les artistes de la troupe de cirque Les 7 doigts de la main. « J’aime bien le côté passionné des artistes », avoue-t-il.

Au quotidien, principalement en sous-traitance, Tekmek fabrique des pièces, instruments ou modules destinés à une clientèle provenant de secteurs d’activité variés tels que l’aéronautique, la robotique, l’industrie, le culturel ou l’alimentaire. Les réalisations de l’entreprise sont tout aussi diversifiées : garde-corps, trains d’atterrissage pour avions téléguidés, bases métalliques de différentes formes, escaliers, etc.

Pourquoi avoir choisi Saint-Hyacinthe?

« Je désirais quitter Montréal tout en n’étant pas trop loin. Mon père a grandi à Saint-Hyacinthe, donc je connaissais cette ville que j’aime bien. J’ai aussi obtenu l’aide du CLD Les Maskoutains entre autres, pour la recherche d’un local et celle de financement. J’ai aussi suivi un cours sur le lancement d’une entreprise à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe, ce qui m’a notamment aidé à rédiger mon plan d’affaires. Tout cela, ainsi que le coaching de Sylvain Chassé, pour les questions de marketing, a contribué à me faciliter la tâche quand j’ai décidé de démarrer l’entreprise », raconte M. Sicotte.

Être un entrepreneur, pour lui, c’est être capable de foncer, d’aller frapper aux bonnes portes et ne pas avoir peur. C’est aussi développer un bon noyau de contacts grâce au réseautage et, en offrant un service et des produits de grande qualité, s’assurer de maintenir une clientèle fidèle qui saura référer Tekmek à d’autres entreprises par le biais du bouche-à-oreille. Alain Sicotte sursaute quand on lui parle de ses compétiteurs. « Je ne vois pas les dirigeants de mon secteur comme des compétiteurs, car ce qui est un « compétiteur » un jour peut très bien devenir un client le lendemain. » Tekmek compte présentement trois employés à plein temps et un à temps partiel. « Quand le client téléphone, c’est sur moi qu’il tombe, indique M. Sicotte. J’aime bien ce contact direct qui permet de définir tout de suite les besoins du client. Ensuite, ce qui fait notre force, c’est que nous utilisons, à l’interne et en sous-traitance, des technologies de transformation et de fabrication à la fine pointe au niveau technologique et qui nous donnent des résultats rapides et précis. » Depuis son ouverture, l’entreprise a connu une croissance continue et soutenue, ce qui permet déjà à son propriétaire de prévoir un agrandissement, à moyen terme. À voir l’enthousiasme et la passion d’Alain Sicotte pour son métier, on conclut facilement que Tekmek est là pour rester! Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Tekmek Dirigeant : Alain Sicotte Année de fondation : 2007 Municipalité : Saint-Hyacinthe Secteur d’activité : machineries et équipements Site Internet : www.tekmek.ca

image