21 septembre 2017
Relais 2 h
Redonner ses lettres de noblesse à une course boudée
Par: Maxime Prévost Durand
La 48e édition du Relais 2h se tiendra le 1er octobre au parc Casimir-Dessaulles.  Photothèque | Le Courrier ©

La 48e édition du Relais 2h se tiendra le 1er octobre au parc Casimir-Dessaulles. Photothèque | Le Courrier ©

Le Relais 2 h a beau être la deuxième plus vieille course toujours active au Québec, elle est tombée quelque peu aux oubliettes au fil des années. Même si son achalandage n’est plus celui que l’on a déjà connu, le Club athlétique de Saint-Hyacinthe tente de redonner ses lettres de noblesse à cette course depuis trop longtemps boudée.

La 48e édition du Relais 2 h se tiendra le dimanche 1er octobre au parc Casimir-Dessaulles. Les coureurs sont invités à former des équipes de trois personnes afin de participer à l’épreuve. Deux courses différentes sont offertes, soit celle de 1 h et celle de 2 h. Le circuit est le quadrilatère entourant le parc Casimir-Dessaulles et le but est de réaliser le plus grand nombre de tours avec ses partenaires dans le temps déterminé. « C’est une des seules courses dans le genre au Québec », indique le président du Club athlétique de Saint-Hyacinthe, Daniel Laflamme.

L’an dernier, à peine sept équipes avaient complété le Relais 2 h, puis une douzaine avait réalisé la portion 1 h. « La course à pied est un sport très individuel et on a souvent de la difficulté à aller chercher des gens quand on parle d’être en équipe, reconnait M. Laflamme. Mais c’est le fun de se retrouver en équipe une fois par année. »
Même si elle doit rivaliser avec d’autres courses tenues la même journée dans d’autres villes, l’organisation espère cette année réunir plus d’une soixantaine d’équipes pour les deux épreuves. « Parce que c’est un relais, les gens croient que l’on doit être en grande forme pour faire cette course, mais c’est très accessible », plaide le président du club maskoutain. Pour le Relais 1 h, chaque coureur d’une équipe parcourra environ de 3 à 5 km (20 minutes), tandis que pour le Relais 2 h il est question d’une distance approximative entre 7 et 10 km (40 minutes), selon la forme de chacun.

« Le parc Casimir-Dessaulles est parfait pour ce type de course parce que tu vois les membres de ton équipe tout au long de la course. Il y a aussi le cachet d’une course en milieu urbain, c’est un super bel emplacement », soutient David-Olivier Huard, directeur au sein du Club athlétique de Saint-Hyacinthe.

Différents prix seront tirés parmi tous les coureurs.

Populaire chez les jeunes

Si le recrutement est plus difficile chez les adultes, il en est tout autrement pour le volet scolaire de la course, alors que plus de 80 équipes composées d’élèves des différentes écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe sont attendues le 1er octobre.

« On travaille beaucoup en collaboration avec les professeurs d’éducation physique dans les écoles. Ce qu’on veut avant tout, c’est initier les jeunes à la course », affirme David-Olivier Huard.

Le Club athlétique de Saint-Hyacinthe propose également un volet entreprise afin d’impliquer les travailleurs de la région, une façon différente de faire une activité entre collègues et d’afficher les couleurs de sa compagnie.

Il est possible d’inscrire son équipe en ligne au www.club-athletique.com/relais-2-heures jusqu’au 27 septembre. Il sera aussi possible de s’inscrire sur place le matin de la course.

image