24 janvier 2019
Salon de l’auto de Montréal : ça vaut le détour
Par: Marc Bouchard

Subaru BRZ Raiu

Mitsubishi E-Evolution

Nissan Altima-TE AWD

Mazda3

Lincoln Aviator

Toyota Corolla 2020

Autant j’ai été déçu du Salon de l’auto de Détroit, autant j’ai apprécié celui de Montréal. En fait, j’ai même trouvé que c’était l’un des mieux réussis auxquels j’ai pu assister, ce qui n’est pas peu dire. Il faut préciser que, contrairement au salon américain, le Salon de Montréal accueille tous les manufacturiers, incluant les plus luxueux, et donne accès aux amateurs à des voitures exceptionnelles.

C’est le cas de Rolls Royce et son utilitaire Cullinan, Lamborghini et son utilitaire Urus et tous les autres. On a même réservé une section aux voitures d’exception que sont les Felino CB7 (une supervoiture québécoise), Bugatti Chiron ou Koenigsegg Aggera RS, la voiture la plus rapide du monde qui fait des pointes à 458 km/h selon le Livre des records.

Il ne faut pas pour autant négliger les constructeurs plus abordables, qui ont aussi fait de gros efforts pour présenter à Montréal des véhicules plus à votre portée, mais aussi intéressants. Voici donc quelques véhicules qui m’ont frappé lors de ma visite et qui sortent un peu de l’ordinaire. Rassurez-vous, il y en a des centaines d’autres, peut-être plus accessibles!

Subaru BRZ Raiu

On croyait enfin voir apparaitre une Subaru BRZ STI, mais non. On doit se contenter de la BRZ Raiu, une version à édition très limitée (100 seulement au Canada), dont la puissance s’est élevée de quelques chevaux, tout au plus. Malgré tout, il faut bien avouer que le physique de la voiture est intéressant!

Mitsubishi E-Evolution

Elle n’existera jamais comme voiture de production et c’est bien dommage parce qu’elle a un style unique. Cette voiture est, selon le directeur des produits de Mitsubishi international, la direction des nouveaux designs de la marque : véhicule électrique, connecté et partiellement autonome. Mieux encore, les dirigeants de la compagnie ont profité de l’occasion pour souligner le travail de Mitsubishi Saint-Hyacinthe qui est le premier concessionnaire au pays à adopter l’image corporative.

Nissan Altima-TE AWD

On la veut. Je sais bien qu’elle ne sera jamais vraie, mais j’ai une folle envie de la tester! Nissan a créé une nouvelle version de la nouvelle Nissan Altima en maximisant l’usage de son nouveau rouage intégral. Résultat : une voiture surdimensionnée montée sur des chenilles et capable de franchir les amoncellements de neige les plus imposants.

Mazda3

Les versions berline et à hayon ont été complètement repensées. Le style poursuit sur la lancée des anciennes versions, et la petite voiture dispose dorénavant d’un rouage intégral en option. Elle devrait faire un malheur chez nous.

Lincoln Aviator

On l’attendait depuis longtemps, ce grand multisegment au luxe surélevé. Le voici enfin, sur le plancher du Salon de l’auto de Montréal. Ce nouvel Aviator sera équipé d’un V6 biturbo de 3,0 litres développant 400 chevaux et un couple de 400 livres-pied, que l’on retrouve également dans les berlines Lincoln MKZ et Continental.

Hyundai Fil Rouge

Le prototype Fil Rouge avait déjà été dévoilé en Europe, mais fait une première apparition chez nous. Ce qu’il faut y trouver, c’est la silhouette dramatique et le style unique, incluant des phares ultramodernes. Cela pourrait bien laisser présager des prochains véhicules du constructeur coréen.

Toyota Corolla 2020

La superstar des ventes, la Toyota Corolla, fait peau neuve pour sa prochaine génération. Plus stylée, plus proche de ce que le constructeur japonais nous propose depuis quelques années, la compacte a définitivement une allure plus sophistiquée que jamais.

Bien sûr, ce n’est là qu’un petit aperçu des centaines de véhicules exposés au Palais des congrès jusqu’au 27 janvier. Un dernier mot : profitez-en pour saluer l’animateur maskoutain Bertrand Godin, qui est porte-parole du Salon de Montréal pour une 18e année consécutive!

image