11 décembre 2014
Sansoucy désignée candidate NPD
Par: Jean-Luc Lorry
Brigitte Sansoucy défendra les couleurs du NPD aux prochaines élections fédérales.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Brigitte Sansoucy défendra les couleurs du NPD aux prochaines élections fédérales. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La conseillère municipale du district Saint-Sacrement, Brigitte Sansoucy, fera campagne pour une troisième fois sous les couleurs du NPD pour briguer le fauteuil de députée du comté de Saint-Hyacinthe-Bagot aux prochaines élections fédérales.

Après s’être présentée comme candidate néodémocrate à l’élection partielle de 2007 et à celle de 2008, Mme Sansoucy a été désignée par acclamation lors de l’assemblée d’investiture qui s’est tenue dernièrement à Saint-Hyacinthe.

Parallèlement à ses fonctions municipales, Mme Sansoucy est conseillère en développement régional à la direction Montérégie-Est du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

« Depuis le mois d’avril, j’occupe un poste de directrice régionale adjointe par intérim », précise-t-elle.

Celle qui annonce vouloir se tenir tranquille jusqu’au début de la campagne électorale a déjà de bonnes idées sur les thèmes qu’elle défendra bec et ongles.

« On doit apporter un soutien aux infrastructures des municipalités. Au niveau environnemental, il faut établir des mécanismes afin que les trois paliers gouvernementaux travaillent en meilleure synergie. Enfin, je pense qu’il faut donner une bouffée d’air aux PME », énumère Brigitte Sansoucy.

Vice-présidente nationale du NPD, elle estime que Thomas Mulcair est l’homme de la situation pour diriger le pays.

« Thomas arrive avec un bagage important. Il est capable de démontrer que l’on peut lier prospérité, équité entre les citoyens et préoccupation environnementale pour améliorer la qualité de vie de tous », estime Brigitte Sansoucy.

Adversaire politique

Au cours de la future campagne, Brigitte Sansoucy croisera de nouveau le fer avec René Vincelette.

En 2008, M. Vincelette avait défendu les couleurs du Parti conservateur. Cette fois-ci, le vice-président des ressources humaines du groupe Lacasse de Saint-Pie, représentera la formation politique du libéral Justin Trudeau.

« Ceci vient me confirmer que le Parti libéral ou le Parti conservateur, c’est du pareil au même. Les réformes de l’assurance-emploi autant chez les conservateurs que chez les libéraux ont toujours été dans le même sens », estime Mme Sansoucy.

À moins d’une surprise de dernière minute, son adversaire au Bloc québécois sera Michel Filion qui est conseiller en gestion publique. Quant au candidat conservateur, son identité n’a pas encore été révélée.

image