7 septembre 2017
Showtime pour Joël Legendre!
Par: Olivier Dénommée
Showtime pour Joël Legendre!

Showtime pour Joël Legendre!

Outre son one-man-show, Joël Legendre s’occupe cet automne avec le tournage de l’émission Ouvrez, on ne sait jamais, qui sera diffusée à Canal Vie, et poursuit ses chroniques aux Échangistes jusqu’en mi-septembre. Il travaille également sur une nouvelle émission qui serait diffusée sur les ondes de VÉRO.TV à l’hiver, mais n’a pas pu en dire plus pour le moment! Photo François Larivière | Le Courrier ©

Outre son one-man-show, Joël Legendre s’occupe cet automne avec le tournage de l’émission Ouvrez, on ne sait jamais, qui sera diffusée à Canal Vie, et poursuit ses chroniques aux Échangistes jusqu’en mi-septembre. Il travaille également sur une nouvelle émission qui serait diffusée sur les ondes de VÉRO.TV à l’hiver, mais n’a pas pu en dire plus pour le moment! Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le parcours du « p’tit gars » de Sainte-Hélène-de-Bagot inspire le respect : Joël Legendre est aussi à l’aise en animation qu’en doublage, en imitation ou en chant, et cumule depuis des années de nombreux projets à la télé ou sur scène. Cette fois, il revient au bercail nous présenter son tout premier one-man-show, Showtime.

« Il y aura de l’imitation, du chant, des sketches, du stand-up comique, du mime, du doublage… mon spectacle englobe tout ce que j’ai fait », explique l’artiste qui n’avait jamais pensé monter sur scène en solo avant l’an dernier. « C’est Gilbert Rozon qui m’a approché après mon spectacle au Zoofest l’an dernier. J’ai été charmé par sa proposition et je n’ai pas eu le choix d’accepter! »
Showtime retrace en accéléré toute la vie personnelle et professionnelle de Joël Legendre… en 2 heures. « Ça commence à 5 ans à Sainte-Hélène et on avance jusqu’à aujourd’hui. Tout y passe, parfois de façon poétique, parfois imagée, parfois humoristique », assure-t-il. Il effleurera même son « erreur de parcours » qui a nui à son image en 2015, ayant appris à en rire depuis.
Des rires aux larmes
« Mon spectacle est une succession de sketches d’une à deux minutes : c’est hyper diversifié, et même si tu aimes moins une minute, on sera déjà ailleurs la prochaine », garantit l’Hélénois. Showtime contient beaucoup de moments comiques, mais aussi d’autres qui le sont moins. « On passe du rire aux larmes. C’est important que mon show soit comme la vie. La fin est une conclusion sur ma vie, et sur la vie en général », ajoute Joël Legendre, qui pense que tout le monde peut se reconnaître dans ses histoires.
C’est encore plus vrai à Saint-Hyacinthe, ville où il a fait « ses premiers pas » et dont il parle allègrement durant son spectacle. « C’est toujours spécial pour moi de revenir ici, et encore plus pour mon propre one-man-show! Ça ne me stresse pas, au contraire! »
Une explosion
L’artiste a toujours été très occupé, mais pour lui, ce sont les Bye Bye qui ont fait exploser sa visibilité. « En sortant de l’école de théâtre à Saint-Hyacinthe, Denise Filiatrault m’a dit de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier. » Ce conseil lui a porté fruit, lui qui semble avoir développé tous les talents. « J’apprécie tout faire. Toucher à tout me permet de ne pas me tanner », confirme-t-il avec le sourire.
Joël Legendre pense que d’autres portes pourraient s’ouvrir à lui d’ici quelques années sur scène ou à l’écran. « En vieillissant, je pense que je vais un peu plus toucher au jeu d’acteur, peut-être quand j’aurai un peu plus le casting pour jouer un grand-père, par exemple. »
D’ici là, la tournée Showtime devrait s’échelonner sur au moins deux ans, et s’arrêtera pour la première fois à la Salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde le samedi 9 septembre, soit le lendemain de son 51e anniversaire. Le spectacle débute à 20 h.

image