Deux championnes olympiques visitent l'Express | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Deux championnes olympiques visitent l'Express
20 mars 2014

Caroline Ouellette et Charline Labonté
Deux championnes olympiques visitent l'Express

Charline Labonté et Caroline Ouellette sont entourées des joueuses de l'Express du Richelieu provenant de la grande région maskoutaine. Première rangée : Alice Fluet, Rose Laliberté, Morgane Lafleur, Juliette Auger et Éloïse Dubé. Deuxième rangée : Alexane Dubé, Audrey Gervais, Audrey Belzile (La Présentation) et Rosalie Hétu (Saint-Dominique). Absente de la photo : Éloïse Bibeau de Saint-Jude.
Des ligues de hockey féminin, Caroline Ouellette et Charline Labonté n'ont pas connu ça lorsqu'elles étaient jeunes. Ces deux membres de l'équipe canadienne championne à Sotchi ont dû jouer avec des garçons durant toute leur enfance. Mais la situation a beaucoup changé depuis, avec l'arrivée d'équipes comme l'Express du Richelieu, un club entièrement féminin.

« L'entraînement est plus spécifique et l'encadrement est meilleur que ce que nous avons eu lorsque nous étions jeunes », affirme Charline Labonté, rencontrée par LE COURRIER après une conférence offerte aux joueuses de l'Express avec Caroline Ouellette, samedi soir, à l'École professionnelle de Saint-Hyacinthe.

« C'est beau de voir à quel point le hockey féminin a progressé en seulement 15 ans. La situation s'améliore. Il faut se rappeler que le sport est encore jeune. Il est arrivé aux Jeux olympiques pour la première fois en 1998 [à Nagano]. Quand on a la chance de remporter une médaille d'or olympique comme on l'a fait à Sotchi, il y a toujours une explosion d'inscriptions par la suite. »La capitaine d'Équipe Canada et l'une des deux gardiennes de but partantes pour le pays à Sotchi ont discuté de leur parcours avec les joueuses de l'Express, autant les moments glorieux que les plus difficiles, en plus d'offrir de judicieux conseils à cette cinquantaine de jeunes filles. Évidemment, les fortes émotions vécues à Sotchi ont été racontées, l'année qui a « dépassé toutes les expériences » de Caroline Ouellette.Vendredi soir, la veille de la conférence, les clubs pee-wee, bantam et midget ont eu l'opportunité de sauter sur la patinoire avec Ouellette et Labonté dans le cadre d'une pratique spéciale. « Ce sont trois belles équipes. On a eu beaucoup de plaisir, a mentionné Caroline Ouellette. On connaissait déjà quelques joueuses de par des expériences du passé. C'est beau de voir leur progression. »Ces trois équipes connaissent un beau parcours en séries éliminatoires, présentement en cours. La formation pee-wee a déjà sa place assurée en demi-finale le 29 mars, alors qu'elle pointe présentement au 3 e rang du tournoi à la ronde des séries.L'équipe midget a par ailleurs poursuivi sa séquence de victoires consécutives avec un gain de 5 à 1 en quart de finale dimanche face au Sélect du Lac Saint-Louis. L'Express midget a terminé au premier rang du classement en saison régulière. Dimanche, l'équipe signait une 18 e victoire consécutive. Elle affrontera le Mistral des Laurentides en demi-finale le 29 mars.L'Express bantam a pour sa part vu son parcours s'arrêter en quart de finale avec une défaite de 3 à 2 face au Sélect du Lac Saint-Louis. Le Sélect a inscrit le but vainqueur dans la dernière minute de jeu, un tir ayant dévié deux fois pour déjouer la gardienne de l'Express.L'Express du Richelieu regroupe dans ses trois équipes 48 joueuses au total, dont neuf proviennent de la région de Saint-Hyacinthe.

image