Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Charles Saint-Germain, un exemple de détermination
1 septembre 2011

Le golf comme message d'espoir
Charles Saint-Germain, un exemple de détermination

Cet été, Charles Saint-Germain a entre autres été invité à l'Omnium de Maxime Talbot (à gauche) et de Bruno Gervais (à droite) au club de golf de Saint-Hyacinthe.
Charles Saint-Germain est un jeune golfeur très prometteur. À 13 ans, le jeune Maskoutain fréquente de plus en plus les tournois de golf bénéfice pour parler de sa différence, l'autisme. Avec son père, Paul Saint-Germain, Charles livre un message d'espoir et de confiance.

« Je suis très fier de faire ces tournois-là », affirme le jeune golfeur de 13 ans. Charles Saint-Germain était d'ailleurs présent à l'Omnium Gervais-Talbot, à Saint-Hyacinthe le 30 juin. Invité au micro pour parler de sa différence, il a séduit la foule par sa détermination et par son amour du jeu. « Même si je suis différent, je suis capable de vivre et de réaliser des belles choses », a-t-il annoncé à la foule.

À 13 ans, l'agenda de Charles est déjà bien garni. Le 13 juin, il participait à la Classique de Golf de l'organisme Nous Aidons à la Station Touristique Tremblant. Charles a aussi été l'invité de la Fondation Autisme Laurentides le 25 août à Sainte-Sophie et le 14 septembre il se rendra à Mirabel. Et pour la troisième année consécutive, il a participé à Unity for Autism à Toronto, du 19 au 21 septembre. « C'est sa façon de contribuer », explique le père de Charles, Paul Saint-Germain.

Influencer la vie des autres

Un reportage télé sur Charles et ses exploits a d'ailleurs attiré l'attention de Bill Bristow, un Américain du Minnesota. Étrange coïncidence, le fils de cet Américain se nomme Charles et il est autiste. Il a quatre mois de plus que Charles Saint-Germain et vient de commencer à prendre des leçons de golf.« Je regardais les nouvelles de Radio-Canada sur l'ordinateur quand mon fils est venu me demander ce que je faisais. C'est alors que cette histoire d'un garçon autiste qui joue au golf est passé en ondes. Nous avons regardé le reportage et cela a motivé Charlie », a expliqué M. Bristow.L'Américain a par la suite pris contact avec Paul Saint-Germain. Bill Bristow a pris la décision de venir à Saint-Hyacinthe avec son fils pour que les deux Charles se rencontrent. « Ce sera génial de voir ce garçon en personne et de dire à Charles qu'il a quelqu'un qu'il a déjà inspiré à mieux se sentir », a ajouté celui qui réside au Minnesota. Bill et Charles devraient arriver à Saint-Hyacinthe dans quelques jours.

Un été prometteur

En plus de transmettre un message d'espoir, Charles Saint-Germain joue un très bon été. Le jeune garçon a remporté la Classique BCF avec un pointage de 80 et a gagné le Championnat junior du Club de golf de La Providence avec un score de 76.

Il s'est classé huitième aux Championnats provinciaux dans sa catégorie d'âge et a très bien joué dans d'autres compétitions cet été.Le golfeur maskoutain aura la chance de faire ses preuves et peut-être même de participer aux Jeux du Québec l'an prochain. Il a fait partie de l'équipe des 16 ans et moins de la région Richelieu-Yamaska lors de la Coupe des Fédérations à Princeville les 15 et 16 août. « Avec sa différence, Charles a besoin de beaucoup d’encouragement et de travailler plus fort que les autres. Rien n’est simple pour lui. Apprendre à bien lire le terrain et s'élancer en tenant compte du vent et de sa direction demeurent les points qu’il devra améliorer », explique Paul Saint-Germain, déterminé à aller jusqu'au bout avec son fils.

image