De l'incertitude, des déceptions et un peu d'espoir | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
De l'incertitude, des déceptions et un peu d'espoir
13 février 2014

Ski acrobatique
De l'incertitude, des déceptions et un peu d'espoir

La Maskoutaine Katrine Bazinet ne pourra participer aux compétitions du circuit Nor-Am en ski acrobatique cette saison. Une blessure au genou la tient loin des pistes depuis l'été et la pente semble difficile à remonter pour l'athlète de 18 ans.

Tout ça remonte à l'été dernier, lors de son deuxième camp d'entraînement du côté de Whistler, en Colombie-Britannique. Elle venait de changer d'entraîneur, en plus d'aller chercher les services de Paul Gagné en conditionnement physique, le même entraîneur que les soeurs Dufour-Lapointe.

Lors d'un saut, elle a atterri un peu trop par l'arrière. « Sur le coup, je me disais que ce n'était pas grave. Le soir, je suis allé voir le physiothérapeute et il m'a dit que j'allais être correcte, que c'était juste une petite blessure », raconte la skieuse.Elle a donc poursuivi son camp et a continué de skier. À son retour au Québec, elle a continué son entraînement en gymnase et sur le trampoline. Elle a usé son genou un peu plus encore, et faisant face à la douleur, a consulté le Dr Marquis.Une opération a été nécessaire afin d'identifier ce qui l'incommodait réellement. On a découvert un kyste sur le ligament croisé. « Ils me l'ont enlevé et m'ont dit d'essayer de skier. Je n'ai skié que quatre fois cet hiver et c'est l'enfer. Je fais trois pistes et je ne suis plus capable. Et je skie en « matante », ce qui n'est pas dans mes habitudes. »Pour cette raison, Katrine n'a d'autres choix que de mettre une croix sur la saison 2013-14 de ski acrobatique, une grande déception dans son cas étant donné qu'on lui donnait un mois à peine pour se remettre de l'opération, après quoi elle devait être de retour à 100 %. L'opération a eu lieu en octobre et elle ne voit toujours pas d'amélioration. « Cet été, je voyais déjà une grande amélioration dans mes sauts et ma technique grâce au changement d'entraîneur. Mais là, dès qu'il y a de la pression au niveau de mon genou, par exemple en faisant des squats au gym, ça me fait mal, alors je n'imagine pas dans les bosses. »Pas toujours évident pour le moral que de voir une blessure de la sorte venir se mettre dans son chemin, surtout si près des objectifs fixés. « J'ai consacré dix ans de ma vie [au ski acrobatique] et je suis à un cheveu de l'objectif que je veux atteindre », soupire-t-elle. Avec les résultats qu'elle aurait récoltés cette année, Katrine visait une place sur l'équipe nationale dès l'an prochain. « Mais tout est tombé à l'eau. »

Visées olympiques

Avec la tenue des Jeux olympiques de Sotchi présentement, Katrine rappelle son objectif ultime : participer aux Jeux de 2018 en Corée du Sud. Sa place sur l'équipe nationale l'an prochain aurait été la première étape vers l'atteinte de l'objectif.

« J'ai souvent été en compétition contre des filles qui sont aux Olympiques présentement et j'en ai déjà battues, donc ça m'aide à me situer par rapport aux autres. » La Maskoutaine rappelle qu'elle a déjà battu l'aîné des soeurs Dufour-Lapointe, Maxime, qui a terminé au 12 e rang à Sotchi.« C'est sûr que c'est une source de motivation, mais en même temps, lorsqu'on regarde où je suis présentement... », laisse tomber Katrine, signifiant que la pente sera longue à remonter.« Je continue de m'entraîner de quatre à cinq fois par semaine avec Mario Beaulac pour voir s'il y aura une amélioration. Certaines journées ça va bien, d'autres moins. Cet été, je vais m'entraîner au maximum en prévision de la prochaine saison. Mais je ne sais pas ce que ça va donner. »Katrine n'en est pas à sa première blessure. Elle a connu des problèmes de dos pendant plus de trois ans, a subi deux commotions cérébrales en plus de se fracturer un poignet. La Maskoutaine pratique le ski acrobatique depuis près de 10 ans. Dans son palmarès, elle compte notamment deux médailles aux Jeux du Canada et quelques top 10 sur le circuit Nor-Am.

image