Le porte-bonheur d'Alexandre Bilodeau | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Le porte-bonheur d'Alexandre Bilodeau
13 février 2014

Le porte-bonheur d'Alexandre Bilodeau

Chaque fois que le Maskoutain Daniel St-Germain a assisté aux compétitions d'Alexandre Bilodeau, le skieur acrobatique a toujours remporté l'or. On peut presque le considérer comme le porte-bonheur de l'athlète. C'est pour cette raison que le clan Bilodeau l'a invité à se joindre à eux à Sotchi. Et le pouvoir de sa présence a une fois de plus fait des siennes.

Alexandre Bilodeau a réussi à défendre avec succès son titre de champion olympique en bosses, montant sur la plus haute marche du podium. « C'est une expérience incroyable, Alex a livré une très grosse bataille. On a eu peur un moment donné, lorsqu'il était huitième après la première finale. Son père était quelque peu découragé, il était déçu pour lui, mais je continuais de l'encourager. Le connaissant, avec son caractère et sa détermination, je savais qu'il allait revenir en force et il a fait une descente de rêve en finale, il n'a fait aucune erreur », a raconté M. St-Germain au cours d'un entretien téléphonique avec LE COURRIER en direct de Russie.

Depuis plus de 15 ans, il côtoie la famille Bilodeau et suit les exploits d'Alexandre. Son fils, Olivier, est d'ailleurs le meilleur ami de l'athlète depuis longtemps.Présent à Vancouver lorsque Bilodeau a remporté la médaille d'or, la première remportée par un Canadien lors de Jeux présentés au Canada, M. St-Germain ne devait pas aller à Sotchi au départ. « Je voulais laisser les jeunes s'amuser ensemble », affirme-t-il. Il avait même des vacances prévues en Floride au début février.Mais, après la victoire d'Alexandre à Val Saint-Côme en janvier, à laquelle le Maskoutain a une fois de plus été témoin, une invitation formelle à s'envoler pour Sotchi lui a été offerte par Bilodeau.« Avant la compétition à Val Saint-Côme, il m'a dit : Daniel, si je gagne l'or, eh! bien tu viens avec nous à Sotchi. » Les vacances en Floride ont donc été reportées.Ce qui devait arriver à Sotchi arriva : Bilodeau, flanqué de son porte-bonheur, n'a pas bronché lors de la finale et a devancé son compatriote Mikaël Kingsbury au final pour mettre la main sur l'or lundi après-midi. « C'est très excitant, avoue M. St-Germain, toujours dans le tourbillon d'émotions de la victoire d'Alexandre. C'est la première fois qu'un athlète d'une des disciplines de ski freestyle gagne la médaille d'or lors de deux Jeux consécutifs. »Depuis que le skieur a remporté sa première médaille d'or en Coupe du Monde, au Mont-Gabriel en 2006, jamais Daniel St-Germain n'a été témoin d'un autre résultat qu'une médaille d'or de la part de Bilodeau. Et peut-être n'aura-t-il jamais plus l'occasion de voir un autre résultat qu'une première place puisque l'athlète de Montréal a annoncé qu'il s'agissait de ses derniers Jeux olympiques.

image